Annonce de Pistol

 

Tout etait pret pour le depart vers de tres lointains horizons.

 

 

Photo 6778

 

 

 Il y a eu du mouvement a la maison. La maitresse a introduit une boite rectangulaire enorme et lui a octroye une place d ’honneur dans la chambre, le saint du saint ou je ne suis admis qu ’a la faveur d ’ exceptionnelles occasions…Et moi, j ’avais ordre de me maintenir comme a l ’acoutume hors limites, bas-les-pattes. Et puis, jour apres jour, elle a pris soin de nourrir la bete qui semblait repue et grossissait a vue d ’oeil sans faire mine d ’y toucher.

 

Curieusement, sans meme que je m ’en etonne, ces rites prefigurant une grande fete n ’ont eveille en moi ni  sentiment d ’anticipation  ni d ’ attente febrile.

 

Un matin seulement, Elle m ’a tire du sommeil. Le soleil etait pourtant encore bien bas Ne savait-elle pas que ma nuit etait encore en cours ? Apres un furtif tour de pate de maison dans la lueur bleue du petit matin, elle m ’a laisse choir sur mon pouf.

 

Elle a rapidement endosse des dessus que je ne lui connaissais pas, s ’est brulee en buvant une gorgee de cafe fumant qu ’elle a abandonne dans la cuisine. Elle est allee, elle est venue, elle a cherche, elle est repasse, elle a furete, elle a trouve. Je l ’ai trouvee soucieuse, un peu melancolique…

 

Elle s ’est assise aupres de moi, a caresse mon front plat, a souleve delicatement ma tete jusqu ’a ce que son regard rencontre le mien. Elle m ’a dit : « voila, mon Pistol ; je parts quelques jours en Floride pour retrouver les maitres. Je te laisse prendre soin de Zelda, tandis que notre voisine, une connaissance de longue date veillera sur les deux d ’entre vous. J ’ai prevu des provisions de croquettes suffisantes pour tenir un siege et les promenades sont assurees. Soyez sages, dormez bien, je serai bientot de retour ».

 

Et c ’est ainsi que je reprends l ’usage exclusif des lieux, mais aussi de cet espace virtuel  qui m ’est dedie.

 

De Tampa en Floride ou elle vit un etat de grace interstelaire, ou elle a retrouve les palmiers, les aligators et la chaleur moite, elle prend toujours soin de s ’assurer de mon bien etre et me charge de vous transmettre ses plus amicales pensees.

 

 

Chiwawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.