Belleville : la rue de Savies

01/12/2011

A la faveur d ’une boucle, la rue de la Mare poursuit avec détermination sa destination ; elle va  s ’accrocher plus haut à la très longue rue desPyrénées.

Nous tournons le dos à une blanche enfilade d ’immeubles sociaux proprets qui  parviennent à s ’intégrer au décor villageois de Savies.

 

 

 

26 novembre 2011 031

 

Savies, dites-vous ?

 Belleville portait ce nom … avant de devenir Belleville

La rue de Savies qui s ’accroche au coteau de Ménilmontant, alors hameau de Belleville, est annoncée par les  marches d ’un perron.

 

26 novembre 2011 035

Depuis le Moyen Age, Savies, propriété du prieuré de Saint-Martin des Champs et des Templiers, cultivait la vigne.

Nul doute que l ’ancien village maraîcher reste toujours bien vivace, même en retrait derrière les murs clos.

 

 

26 novembre 2011 034

Une maison toute simple aux persiennes bleues… Une demeure modeste dont la simplicité rurale est devenue très prisée. Dans son contexte ordinaire, elle ne suffirait pas à capter l ’attention. Mais voilà, nous nous trouvons bien à Paris.

 

 

 

26 novembre 2011 032

En face, d ’anciennes vitrines ont été transformées en halls d ’immeubles. Les artisans ne sont plus, mais à première vue, les boutiques leur ont   survécu, répondant à une vocation différente, et toujours précédées de leur petite porte, sur le côté.

Les habitations d ’origine qui se détérioraient ont été détruites, mais pas complètement : l ’architecte Grumbach  chargé de rénover l ’îlot insalubre, s ’est refusé le droit d ’ ensevelir le coeur toujours battant d ’une époque.

 

26 novembre 2011 033

Les HLM sont derrière nous, et devant,  de façon insolite, parait une petite guérite de pierre authentique coiffée d ’un toit pointu

 

26 novembre 2011 038

 

Adossé à un mur de soutènement qui protège le bas du village de tout risque d ’éboulements, le Regard Saint-Martin a été en son temps édifié à un point de raccordement des « petites rigoles » de Belleville  : les ecclésiastiques venaient s ’y approvisionner en eau.

 

 

 

26 novembre 2011 039

 

En peine de déchiffrer l ’ inscription gravée sur le fronton j ’ai bien du recourir à un peu d ’aide :

 

« Fontaine coulant d ’habitude pour l ’usage commun des religieux de Saint-Martin de Cluny et de leurs voisins les Templiers. Après avoir été trente ans négligée et pour ainsi dire méprisée, elle a été recherchée et revendiquée à frais communs et avec grand soin, depuis la source et les petits filets d ’eau. Maintenant enfin, insistant avec force et avec l ’animation que donne une telle entreprise, nous l ’avons remise à neuf et ramenée plus qu ’à sa première élégance et splendeur. Reprenant son ancienne destination, elle a recommencé à couler l ’an du Seigneur 1633, non moins à notre honneur que pour notre commodité. Les mêmes travaux et dépenses ont été recommencés en commun, comme il est dit ci-dessus, l ’an du Seigneur 1722 »

 

 


 

 

 

 

 

26 novembre 2011 046

 

Le Regard a été entretenu avec dévotion. Sans doute l ’a-t-il encore été en 1804, si on en croit le millésime porté sur la façade.

 

 

26 novembre 2011 042

Perçant l ’épaisseur du mur, telle une rigole, une volée de marches porte  l ’usure du temps, toujours présent dans la continuité.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.