Belleville : la rue des Cascades –

 

 

05/12/2011

Nous avons admiré et contourné en tous sens le Regard Saint-Martin

 

 

26 novembre 2011 051

qui depuis des temps immémoriaux captait rigoles et cascades dévalant la colline, pour alimenter les ecclésiastiques, propriétaires jusqu ’à la Révolution, d ’un territoire qui couvrait Charonne, mais aussi une grande partie de Belleville  et Ménilmontant.

 

26 novembre 2011 040

 

Revenant sur nos pas, à l ’endroit où les rues de Savies et des  Cascades se rencontrent, une rangée d ’immeubles bas, ourlée de pimpantes boutiques s ’efface, pour céder le passage à la chaussée qui se déplie tel un cours d ’eau, par bonds facétieux.  Le dégagement coloré ainsi offert, est une surprise

 

 

26 novembre 2011 050

Au n° 42, là où officient maintenant deux souffleurs de verres, était la maison de Casque d ’or, l ’héroïne du film de Jacques Becker.

C ’est ici même qu ’ont été tournées certaines scènes du film

En 1900, les Apaches faisaient la loi dans les rues de Belleville …

 

26 novembre 2011 047

 

En face de chez Casque d ’Or, un arbre dépouillé de sa toison estivale protège d ’un rideau dentelé, la façade d ’une habitation anonyme.

 

 

26 novembre 2011 049

 

Voilà que, surgissant de  la paroi  du mur  qui fait l ’angle des deux rues, de macabres figures  nous figent sur place.

 

 

26 novembre 2011 048

 

A Belleville-Ménimontant, comme à Montmartre ou sur la Butte aux Cailles, les traces héroïques de l ’âpre combat mené par les communards, ainsi que le dénoument sanglant qui suivit, restent gravés dans la mémoire collective.

 

26 novembre 2011 053

 

Parfois, il arrive que les ombres reprennent vie, que les regards nous pénêtrent et ne nous quittent plus..

 

26 novembre 2011 055

 

La maison voisine offre sans transistion aucune, un abord décontracté.

 

26 novembre 2011 056

 

La rue entière  encore trempée de bruine est à nous. Les résidents frileux se sont retirés derrièrs leurs persiennes bleues et se calfeutrent.  Une éclaircie s ’annonce plus loin, nous la suivons.

 

26 novembre 2011 057

La porte blanche est ouverte aux artistes qui souhaitent s ’exprimer en dehors des circuits commerciaux. L ’esprit de Louise Michel et de Jean-Baptiste Clément, auteur présumé du « Temps des Cerises » , perpétré à la faveur des manifestations artistiques, est toujours présent.

 

 

26 novembre 2011 060

Et là, une maisonette entourée d ’un jardiner jouxte l ’établi du garagiste

 

26 novembre 2011 062

Plus loin, une nature exubérante tente d ’échapper à ses carcans.

 

26 novembre 2011 063

La présence fortuite d ’une façade élaborée   annonce-t-elle un changement de décors  ?

 

26 novembre 2011 066

 

Fort heureusement, il n ’en n ’est rien.

 

 

 

2 thoughts on “Belleville : la rue des Cascades –

  1. oh ais tout çà c ’est près de chez moi!!!!enfin je dis « chez moi » selon mon coeutr, là où j ’habitais bébé chez mes grands parents …à deux pas!!!!!

    • Tu as sans doute du y faire tes premiers pas…J ’aime ce quartier que je trouve encore assez authentique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.