Chevaleret et Massena sens-dessus-dessous -08/03/2011

 

 

 

Une année a passé…

 

Rue du Chevaleret. Des maisons ont disparu

A mesure que l ’escalator du métro « Météor » nous élève au niveau du sol , m ’étreint une sourde appréhension de ne pas retrouver les modestes silhouettes d ’ immeubles à taille humaine de la rue Chevaler queNestor Burma en son temps, décrivait pourtant en ces termes :

« C’est un sale quartier, un foutu coin. […]
Ca pue trop la misère, la merde et le malheur… »
Léo Malet ( » Brouillard au Pont de Tolbiac »)

Rue de Chevaleret. Immeubles en sursis

 

Devant moi passent en silence fenêtres fermées au monde, façades éteintes,  aveuglées,  désertées par leurs âmes,  volets battants, demeures à la dérive…  


 

Une escalier donnant accès à la plaque - rue des Grands M

 

Mélancolique, j ’ai décidé de gravir la volée de marches qui donnent à leur façon, la réplique au chaleureux escalier de meulière qui nous a délicatement déposés depuis la rue de Tolbiac dans la rue  de Chevaleret, en contrebas, que suprlombe à son tour la rue des Grands Moulins,

 

La Plaque dans le Treizième arrondissement - une armée de

et nous trouvons sur une dalle bétonnée ceinte de barricades : vaste zone fantomatique hantée d ’une armée de grues. Au loin, des cheminées crachent les résidus de leurs foyers rappelant la vie industrieuse qui animait le quartier il n ’y a pas encore si longtemps.

 

Là où l'avenue de France s'interromp et où où commence

En poursuivons tout droit notre route à la recherche des Grands Moulins, nous retrouvons une fois encore l ’avenue de France, axe prncipale du « no man ’s land » que nous traversons sans nous attarder.

 

Panneau bouchant l'avenue de France, indiquant objet et éc

 

L ’avenue de France dont la longueur nous paraissait infinie, s ’interrompt brusquement au pied d ’un panneau qui délimite deux mondes : état brut d ’un vaste chantier de constrution, climat asseptisé d ’une société policée. Le promeneur curieux apprend qu ’un tapis de béton va couvrir le réseau ferré de la gare d ’Austerlitz, pour permettre à l ’arrogante avenue, bâtie de cages de verre et d ’acier, de s ’étendre plus avant, en franchissant… un monde.

 

Les Grands Moulins récédés du jardin public de l'Abbé P

Précédés d ’un jardin bâti sur deux niveaux, et dédié à la mémoire de l ’Abbé Pierre, les grands Moulins de Paris se dressent devant nous dans leur blancheur magnificiente.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.