Crépuscule d ’hiver à Paris (1) -25/01/2011

 

 

 

Le lune est pleine dans un ciel de gaze. Quelques minuscules boules de coton, silencieux et impavides viennent s ’ébattre « place de Grève »,  en ronde concentrique

 

 

Photo 184

 

De concert, un manège accomplit ses rotations sur le  parvis de l ’hôtel de ville de Paris.

Une pensée au passage pour Etienne Marcel  considéré comme le premier maire de Paris.  Prévost des marchands de Paris, Etienne Marcel s ’oppose à Jean le Bon dont le règne (1350-1364) est affaibli par l ’onéreuse guerre de Cent ans interrompue par la grande peste, tandis que par ailleurs, le système féodale subit des transformations : conflits entre seigneurs, révoltes des laïques contre le clergé, division des terres à la suite d ’héritages, cadets de famille se livrant au commerce faute de terres en nombre suffisant…. D ’agraires, les activités deviennent commerçantes…

Pour tempérer les hausses d ’impôts  et gérer une société en mutation Etienne Marcel qui préconise l ’établissement d ’une monarchie contrôlée, entend centraliser les services administratifs à Paris

 

 

Photo 185

 

En ce soir de décembre 2010, la Seine est resplendissante sous les faisceaux des réverbères. A intervalles réguliers les  ponts de Paris viennent tour à tour saluer son passage.

 

D ’un bond agile, le Pont d ’Arcole relie l ’Hôtel de Ville à l ’Hôtel Dieu le premier hôpital de Paris…


Construite à son emplacement, la « Passerelle de la Grève », réalisée par Marc Sequin au début du XIX siècle, est  un pont  exclusivement réservé aux piétons. Quelques décennies plus tard, elle est détruite, et remplacée par un ouvrage plus solide,  permettant la circulation de véhicules. Le Pont d ’Arcole est le premier pont suspendu  entièrement réalisé en fer, et non plus en fonte. Malheureusement, quelques années plus tard, il s ’affaisse brutalement de quelques centimètres, et doit être consolidé. Il faudra attendre les années 1990, pour que la Mairie de Paris fasse procéder à sa complète restauration.

 1944 – C ’est par le Pont d ’Arcole que la 2e DB du Général Leclerc fait son entrée à Paris

 

 

Photo 186

 

A mi-route sur le  Pont d ’Arcole, entre deux eaux, les péniches se font rares à cette heure, mais la proue de l ’Ile Saint Louis , illuminée par le  clignotement aérien de lucioles électriques, nivelle sereinement  le sillage de l ’Ile de la Cité, berceau de Lutèce, où palpite le coeur de Notre Dame.

 

 

Photo 188

 

Le Pont Louis Philippe, également construit par Marc Seguin, relie la rive droite du fleuve à l ’Ile Saint-Louis, où le petit pont Saint Philippe bâti à la fin des années 1960, (là où d ’autres  ponts se sont succédés)  prend la suite et relie l ’Ile Saint Louis à l ’Ile de la Cîté.

Chacun de piliers qui soutiennent ses trois arcs est orné d ’une couronne de feuillage en pierre.

 

Photo 187

 

1833: Pour célébrer son accession récente au trône, aux lendemains des Trois Glorieuses, Louis-Philippe pose une pierre à l ’endroit où il souhaite qu ’un pont soit construit

Un an plus tard, le pont Louis-Philippe, est inauguré. Il est ouvert à la circulation (une taxe était perçue sur chaque traversée).

Mais survient la Révolution de 1848 : tous les postes de péage sont détruits et le pont incendié. L ’ouvrage actuel inauguré en 1862, a été reconstruit à quelques mètres de l’emplacement originel.

 

Photo 189

 

Nous gagnons l ’extrémité opposée du pont d ’Arcole et  allons atteindre l ’Hôtel Dieu. Devant nous, l ’eau frileuse s ’infiltre sous le  Pont Notre Dame et délimite les contours de Paris à l ’infini :  Conciergerie d ’abord, mais aussi l ’enfilade des Quais de Gèsvres, et de la Mégisserie  interrompue par la place du Chatelet.

 

Paris frissonne sous ses feux en décembre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.