Crépuscule d ’hiver à Paris – 29/01/2011

 

 

 

…et abandonnant derrière nous le Pont d ’Arcole,  laissant les lueurs de l ’Ile Saint-Louis onduler sur les eaux presque figées du fleuve,

 

Photo 196

 

nous avons pressé le pas en longeant la façade latérale de l ’Hôtel Dieu, dans la pénombre de la rue d ’Arcole 

Le froid nous gagne en profondeur, malgré la douceur environnementale des flocons duveteux tombés du ciel.

Nous venons de déboucher sur le parvis de Notre Dame, où de façon étrange la foule,  comme envoûtée sous l ’effet d ’un phénomène miraculeux observe en ce soir de décembre un silence recueilli.

 

Photo 229

 

Le « Petit Pont » de pierre enjambe… le petit bras de la Seine (par opposition au « Grand Pont » – baptisé plus tard  Pont au Change – qui devait franchir la partie la plus large du fleuve), et relie l ’Ile de la Cité à la rive gauche du fleuve.

Reconstruit  au milieu du XIX siècle, il occupe l’emplacement d ’un premier pont, déjà présent à l ’aire romaine, détruit lors d ’une crue, tout comme le furent les suivants…

Une péniche qui a osé braver les frimas, s ’éclipse, vide et silencieuse, sous l ’arche de bronze du Pont au Double, laissant aux réverbères, le soin d ’illuminer le décor de leur  chaleureux halo.

 

Photo 231

 

Le Pont au Double relie l ’Ile de la Cité à la rive gauche de Paris. Un itinéraire suggéré à François Premier qui en ordonna la construction , afin de faciliter le transport des malades aux portes de l ’Hôtel Dieu… moyennant un tarif du péage double.

Le pont initial s ’écroule au tout début du XVII et c ’est en 1883 que l ’ouvrage actuel est reconstruit ; un seul arc de bronze suffit pour franchir le petit bras de Seine et offrir ce soir la cathédrale Notre Dame, baignée dans un flot de lumières.

 

Les bouquinistes du quai de Montebello  se sont repliés pour la nuit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.