De la part du Marquis de Carabas

 

 

Comme à l ’accoutumé, la sultane occupe sa place attitrée 

 

Photo 073

 

 

Son poste d ’observation lui permet de dominer la situation.

 

 Elle veille scrupuleusement  à la tenue protocolaire des cérémonies quotidiennes 

 en son royaume.

 La lueur de son regard  balaie  les   recoins les plus infimes  de son  mon territoire .

 

 A ne pas s ’y tromper, un événement troublant est en train de survenir.  

 

 

 

Photo 025

 

« Il se poasse quelque chose, j ’en ai l ’intime conviction. Elle vient d ’ouvrir la porte à un visiteur qu ’on n ’attendait pas. Un étrange remue-ménage rompt la quiétude vespérale de notre intimité. Quel importun vient ainsi perturber nos habitudes. Je suis inquiet… »

 

 

 

Photo 5707

 

  « Hurlant comme un voleur, il a traversé la maison  comme une bombe et, sans vergogne, a investi  notre meilleure cachette. Il s ’est aussitôt transformé en pelote d ’épingles d ’où jaillissent encore des étincelles.La tension est palpable. Le danger est réel : nous actionons gyrophares et sirenes… »

 

 

Tigrou furieux

 

La nuit passant, le jour  suivant est arrivé. L ’inconnu s ’est enhardi et hasardé en des lieux réservés où il a cru trouver un havre :

 

« Laissez-moi… mais laissez moi vous expliquer … »

 

 

Photo 191

 

 

 Après s ’être abondamment restauré, le Chat Beauté en personne a commencé le récit de sa triste histoire :

 

 »  Un Meunier ne laissa pour tous biens à trois enfants qu ’il avait, que son Moulin, son âne, et son chat. Les partages furent bientôt faits, ni le Notaire, ni le Procureur n ’y furent point appelés. Ils auraient eu bientôt mangé tout le pauvre patrimoine. L ’aîné eut le Moulin, le second eut l ’âne, et le plus jeune n ’eut que le Chat. Ce dernier ne pouvait se consoler d ’avoir un si pauvre lot « 

 

Mes frères, disait-il, pourront gagner leur vie honnêtement en se mettant ensemble ; pour moi, lorsque j ’aurai mangé mon chat, et que je me serai fait un manchon de sa peau, il faudra que je meure de faim. Le Chat qui entendait cediscours, mais qui n ’en fit pas semblant « …

 

prit la fuite et échappa de peu à sa funeste destinée.

 

Mais commença pour lui une longue vie d ’errance peuplée d ’incertitudes et de péripéties….

 

 

Si les héros finissent toujours par triompher de l ’adversité dans les contes, il n ’en est pas toujours de même dans la vraie vie….

 

 

 

Tigrou et l'asperagus

 

Après être parvenu à déjouer bien des dangers, notre Maître Chat  a pu prendre sereinement place dans les lieux…pour quelques jours.

 

 

Photo 078

 

  « Et maintenant, il me serait doux de répondre à un nom… »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.