Des montgolfières, au manège de chevaux de bois mécanique du jardin du Ranelagh

09/10/2009 

Pilâtre du Rozier, qui étudia la médecine et la pharmacie mais nourrissait une passion pour la physique et la chimie se fit connaître à la Cour et obtint la charge d ’Intendant des cabinets de physique, chimie et histoire naturelle. Il finit par rencontrer Etienne de Montgolfier et lui proposa ses services

L ’actuel Jardin du Ranelagh, vaste triangle de cinq hectares délimité par l ’avenue Raphael, l ’avenue Proudhon et l ’Avenue Ingres  fut le théâtre du départ de la Mongolfière de Pilâtre du Rozier. L ’engin atterrit au parc Montsouris


Le souvenir de ces exploits en appelle d ’autres…

Un manège de chevaux de bois, tourne au rythme des jours depuis cent-cinquante ans.


Je me suis laissée dire que l ’art d ’entretenir et de remonter la mécanique se transmet de père en fils, et de mère en fille, au sein de cette entreprise familiale qui depuis des lustres, est parvenue à illuminer des sourires, des visages de bambins.

Le bonheur se construit dans la simplicité : au centre un pôle autour duquel dansent, à ciel ouvert  des chevaux de bois blanc au harnachement sobre et leurs montures angéliques. Les baguettes de bois qui se trouvent dans la boite sont distribuées à chaque participant du « tournoi » , on remonte la manivelle, et c ’est parti !

Le jeu consiste à décrocher le plus grand nombre d ’anneaux


Il ne s ’agit pas exactement  de se laisser enivrer par des émotions fortes, ni de se laisser emporter par le rêve.
L ’aventure fait appel à l ’anticipation de la difficulté, à  l ’évaluation de l ’objet  dans l ’espace, au sens infaillible du réflexe

Et  le gagnant du tour est … une gagnante !Pour le plaisir et pour l ’honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.