« Dialogue de Bêtes » (Colette)

 

TOBY-CHIEN : Tu dors ?   KIKI-LA-DOUCETTE, ronron faible :

TOBY-CHIEN : Vis tu seulement ? Tu es si plat ! Tu as l ’air d ’une peau de chat vide.

KIKI-LA-DOUCETTE, voix mourante : Laisse…

TOBY-CHIEN : Tu n ’es pas malade ?

KIKI-LA-DOUCETTE : Non… laisse-moi. Je dors. Je ne sais plus si j ’ai un corps. Quel tourment de vivre près de toi ! J ’ai mangé, il est deux heures… dormons.

TOBY-CHIEN : Je ne peux pas. Quelque chose fait boule dans mon estomac. Cela va descendre, mais lentement. Et puis ces mouches !… La vue d ’une seule tire mes yeux hors de ma tête. Comment  font-elles ? Je ne suis que mâchoires hérissées de dents terribles (entends les claquer) et ces bêtes damnés m ’échappent. Hélas ! mes oreilles ! Hélas ! mon tendre ventre bistré ! ma truffe  enfiévrée !… Là ! juste sur mon nez, tu vois ? Comment faire ? Je louche tant que je peux… Il y a deux mouches maintenant ? Non, une seule… Non, deux… Je les jette en l ’air comme un morceau  de sucre. C ’est le vide que je happe… Je n ’en puis plus. Je déteste le soleil, et les mouches, et tout !…   Il Gémit.

KIKI-LA-DOUCETTE, assis, les yeux pâles de sommeil et de lumière : Tu as réussi à m ’éveiller. C ’est tout ce que tu voulais n ’est-ce pas ? Mes rêves sont partis. A peine sentais-je, à la surface de  ma fourrure profonde, les petits pieds agaçants de ces mouches que tu poursuis. Un effleurement, une caresse parfois ridait d ’un frisson l ’herbe incliné et soyeuse qui me revêt… Mais tu ne sais  rien faire discrètement ; ta joie populacière encombre, ta douleur cabotine gémit. Méridional va !

TOBY-CHIEN, amer : Si c ’est pour me dire ça que tu t ’es réveillé !…

KIKI-LA-DOUCETTE, rectifiant : Que tu m ’as réveillé.

TOBY-CHIEN :J ’étais mal à l ’aise, je quêtais une aide, une parole encourageante…

KIKI-LA-DOUCETTE : Je ne connais point de verbes digestifs. Quand je pense que de nous deux, c ’est moi qui passe pour un sale caractère ! Mais rentre un peu en toi-même, compare ! La chaleur  t ’excède, la faim t ’affole, le froid te fige…

TOBY-CHIEN, vexé : Je suis un sensitif.

KIKI-LA-DOUCETTE : Dis : Un énergumène.

TOBY-CHIEN : Non, je ne le dirai pas. toi, tu es un monstrueux égoïste.

KIKI-LA-DOUCETTE : Peut-être. Les Deux-Pattes – ni toi – n ’entendent rien à l ’égoïsme, à celui des Chats… Ils baptisent ainsi, pêle-mêle, l ’instinct de préservation, la pudique réserve, la  dignité, le renoncement fatigué qui nous vient de l ’impossibilité d ’être compris par eux. Chien peu distingué, mais dénué de parti pris, me comprendras-tu mieux ? Le chat est un hôte et non un  jouet. En vérité, je ne sais en quel temps nous vivons ! Les Deux-Pattes, Lui et Elle, ont-ils seuls le droit de s ’attrister, de se réjouir, de laper les assiettes, de gronder, de promener par la  maison une humeur capricieuse ? J ’ai, moi aussi, MES caprices, MA tristesse, mon appétit inégal, mes heures de retraite rêveuse où je me sépare du monde…

57 thoughts on “« Dialogue de Bêtes » (Colette)

  1. Salut tout le monde..
    Extra ce dialogue..j ’adoOoore! bon et surtout qu ’ils restent sous la couverture..fais vraiment pas chaud! Bonne semaine à tous++

  2. Bonsoir Armide , j ’aime beaucoup ce dialogue , je ne connaissais pas , je n ’ai pas trop lu Colette ! Cela fait plaisir de voir que tu reviens un peu , chacun a le droit d ’avoir ses instants de solitude ou de retraite , j ’en ai besoin aussi de temps en temps , j ’aime le calme , trop d ’agitation autour de moi me fatigue vite et je n ’en ai pas manqué ces derniers jours ! Bonne soirée Armide et bonne semaine , caresses aux quatres pattes de ta maisonnée , amitié

  3. je viens enfin de trouver comment déposer un commentaire totalement allergique a la langue anglaise je ne suis même pas sur que je vais savoir l ‘envoyer ce com 🙂
    Petite bise a mon ami Pistol et petite gratouille a chatounette .
    A plus
    pépé jean

  4. heureuse de te retrouver ,j ’aime bien ton dialogue il est super ! Pistol est comme mes carlinous il n ’aime pas la chaleur ,ni le froid ,ni les bestioles mais ils n ’aiment pas non plus les chats qui rôdent autour de leur maison et dans leur jardin!
    Plein de chaudoudous et prends bien soin de toi
    Sonia qui pense à toi

  5. c ’est bien de les avoir fait « parler »…
    au moins, ils partagent la couverture…mais ils se tournent le dos, presque!
    un beau dialogue quand même, tu les connais bien!
    bisous du soir.

  6. bonjour ma belle, beau texte de Colette , je me suis bien amusée, Pistol ne dit rien que tu l ’appelle Toby ? hihih, merci pour ton com chez moi, au moins je peut te suivre en actualité , Heureuse de savoir que tu est rentrée chez toi, tout est pour le mieux ? ta maman ? J ’espère que ça va ! Moi ça va, quelques soucis avec le coxis cependant , mais il suffis de se lever ou de s ’allonger , j ’espère que ça va vite rentrer dans l ’ordre , car c ’est gênant surtout que ça arrive d ’un coup comme une crampe, et je m ’imagine mal allongée sur le sol du Lidl par exemple hihihi gros bisous ma belle , à bien vite

  7. Je t ’ai enfin retrouvée ainsi que tes compagnons, je tente une troisième fois de poster un com……faut vous aimer ! 😉

  8. Youpiiiii ! Ça marche et en plus ça fait faire du calcul mental 🙄
    Super le dialogue de Colette, à bientôt
    😉 Rebizzzz
    JMB

  9. Bisous du soir Armide, je viens de rentrer et j ’ai beaucoup de mal à revenir sur la blogosphère après 10 jours sans, 10 jours de bonheur mais mes « blogamis » me manquent vraiment et toi particulièrement. J ’aime beaucoup cet article et ces deux là se ressemblent vraiment malgré leur différence. Bisous Armide

    • Un retour sur la blogosphère chaotique en ce qui me concerne moi aussi. Beaucoup de complications de la vie. Heureusement, la santé s ’améliore pour le moment.
      Pistolet et Zelda, un « petit air de famille » ? Peut-être…De la complicité ? Certainement

  10. Bonjour,
    Ah te voilà ici, je ne sais plus à quel saint me vouer !!
    Je trouve drôle cette cohabitation et cette « communication » !!
    Merci de ta visite, chez moi.
    Bonne journée.
    D@net.

  11. Du mal pour mettre un com, il m ’a fallu suivre des chemins détournés. J ’aime bcp Colette, d ’ailleurs je n ’habite pas loin de ST Sauveur. VITA

  12. bonjour toi , comment va tu ? Merci d ’être passée me voir , la vie est douce du côté de chez swan ? Ici on recommence à parler de visites sur Paris , qui sais peut être allons retrouver notre hôtel du côté de place Blanche ? Moi j ’aimerais bien , mais !!! gros bisous a toi et à ta tribus de 4 pattes , dianou

  13. Très occupés en ce moment avec la fin de mon activité professionnelle et nos préparatifs de départ. Je crois que tu as déménagé sur Paris. Si c ’est le cas donne moi ta nouvelle adresse par mail. Bisous Armide

  14. Bonjour Armide,
    merci de ta visite, je te comprends car j ’ai été absente aussi par maladie et je viens de
    transféré mon blog, c,est beaucoup de travail.
    J ’espère que tu vas bien.
    À bientôt Armide.

  15. bonjour ma chérie, comment va tu ? Pourquoi tu me parle d ’éclipse ? Je suis dans le recherches sur l ’eau, et j ’ai mis Homère aveugle ? Haaaaaaa, ce serait bien de moi ça remarque , et puis tu sais ce type là, je ne l ’ai pas connu hihihihi , bah pas grave , ça ne change rien c ’est trop tard si j ’ai fais ça et puis ça fera causer dans les chaumières hihihihi , je te fais de gros bisous, dit quand nous fais tu un bel article , tu n ’est pas allé voir le pont ou les bronzes on disparu ? Ca ça me dérange tu voit s ’attaquer au patrimoine de la France !!! C ’est grave ! gros bisous ma belle à bien vite, dianou

  16. Bonjour Armide, J ’espère que tu vas bien. J ’ai hâte de lire un de tes nouveaux articles et j ’espère que ce n ’est pas la maladie qui t’empêche de sortir et d ’en écrire. Je pense à toi et te fais de gros bisous. Bon week-end.

  17. Salut Armide,

    Figures-toi que sur ton ancien blog, j ’avais trouvé le moyen de ne pas voir le nouveau lien… Je n ’avais pas fait défiler assez bas la page affichée…
    J ’ai mis à jour ma liste de liens.
    Heureuse de te retrouver!

  18. waou j ’ai du mal pour poster un com, je ne sais pas si il va aller sur l ’article mais bon
    trop drole le dialogue Armide, tu as de l ’humour et tous les deux sont trop adorables
    bises des Vosges

    • Je ne parviens pas à me rendre compte de quelle difficulté tu rencontres pour poster un commentaire, mais suis touchée de la peine que tu te donnes.

  19. J ’étais persuadée etre inscrite à ta news letter…et j ’attendais de tes nouvelles!!! J ’ai donc renouvellé mon inscription…
    En ce qui concerne COlette Maman m ’avait fait lire dès ma tendre enfance ces pages merveilleuses…..de ce granf écrivain qui aimait tant les animaux!

  20. Je suis heureuse de savoir que tu vas bien. C ’est gentil de dire que je vais vous manquer mais pas vraiment même si au début je n ’aurais pas internet (le temps de le faire installer) en tous cas je pourrais vous lire sur mon téléphone mobile et j ’ai prévu un mois d ’articles programmés sur mes deux blogs (un travail considérable), le temps d ’avoir internet et de revenir écrire des coms. Peut être reviendrais-je avant. Bisous

  21. C ’est bien je fais du calcul mental chaque fois que je dépose un commentaire ici. Nous ne sommes plus habituer à compter. Pot de départ retraite pour moi aujourd ’hui, beaucoup d ’émotion en perspective. Belle journée. Bises

  22. Ah oui que suis-je bête l ’avenue mondétour ou habite notre amie cergyssoise commune, je n ’ai plus pensé que tu y avais passé un réveillon. Il faut dire qu ’en ce moment je vis sur une autre planète. J ’ai du mal à me concentrer sur les blogs ce matin, je suis sur une autre planète, j ’ai fait mon pot de départ retraite hier après 20 ans passés dans la même entreprise. Je n ’ai pas pleuré mais de voir une de mes collègues pleurer a été très émouvant et aussi d ’entendre le discours sous forme de pièce de théâtre et de poésie d ’un autre collègue. j ’ai été très gâtée et ce soir la quille. je suis physiquement ici mais déjà aux Sables d ’Olonne par la pensée et je crois que c ’est ce projet qui me permet de ne pas me rendre compte que je pars, j ’espère que cet état d ’inconscience va durer. Bisous

  23. Hello les parisiens !
    J ’ai mis du temps à comprendre qu ’il fallait que je passe par le lien d ’en bas pour arriver sur cette page où on peut laisser un com. Ouf ! Bizarre qu ’on n ’ait pas la possibilité d ’aller directement sur la page des coms. En tout cas bravo pour la présentation très sympa et bon emménagement.
    Bises

  24. Bonsoir Armide,
    Un très beau texte de Colette. Tout y est dit ! et en plus l ’image de Zelda et Pistol illustre parfaitement le propos ! Bravo !
    Bonne soirée et gros bisous
    Contente de te retrouver moi aussi ;o)
    Muriel

  25. Quel beau texte Armide j ’adore Colette et j ’en ai lu pas mal je ne connaissais pas celui ci 🙂 Merci J ’espère que tout va bien. Bonne journée à toi et tes amis à quatre pattes. Bisous Mary
    Je me suis inscrite à ta news mais je ne reçois rien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.