Dialogues de Bêtes (Colette) Extraits 2

Une chambre à coucher, à la campagne. Un soleil d ’automne à travers les stores baissés.    Elle est étendue en robe de laine blanche sur une chaise longue et paraît dormir. Kiki-la Doucette fait sa toilette sur une étroite console; Toby-Chien veille, couché en sphinx sur le tapis, tout    près d ’Elle, attentif aux paroles de son maître qui quitte la chambre sur la pointe des pieds.
Lui, sortant, très bas aux deux bêtes. _ Chut ! ne la réveillez pas . Soyez sage. Je vais écrire en bas.
Il referme la porte sans bruit.
Toby-Chien, à Kiki-la Doucette. _Qu ’est-ce qu ’il a dit ?
Kiki-la-Doucette._Je ne sais pas. Des choses vagues. des recommandations. Quelque chose comme : restez là au revoir.
Toby-Chien. _Il a dit : »Chut. » Je ne fais pas de bruit pourtant.
Kiki-la-Doucette, ironique. _Ils sont étonnants ! « pas de bruit », disent-ils, et là-dessus ils s ’en vont d ’un pas qu ’un rat    sourd entendrait de deux kilomètres.
Toby-Chien._Il y a du vrai.(Il comtempla celle qui dort.) sa figure est encore bien petite. Elle dort. si tu descends de cette    console, ne fais pas trop « pouf »exprès, en tombant.
Kiki-la-Doucette, pincé._C ’est toi qui va m ’apprendre à sauter, à présent ? O donneur de conseils !(Citant) »l ’excrément monte à    cheval, et encore il s ’y tient ! »
Toby-Chien._ Quoi ?
Kiki-la-Doucette._Rien. C ’est un proverbe oriental. Si je voulais, Chien, troubler le silence de cette chambre, je saurais    habilement choisir, pour m ’y laver, une chaise mal calée, dont les pieds martéleraient régulièrement : « Tic-toc, tic-toc, tic-toc » au rythme de ma langue. C ’est un moyen que j ’ai inventé pour me    faire donner la liberté. « tic-toc, tic-toc », dit la chaise. Elle, qui  lit ou écrit, s ’agace vite et crie : « tais-toi, Kiki. » Fort de mon droit, je me lave innocemment. « Tic-toc, tic-toc. »    Elle bondit affolée et m ’ouvre grande la porte, que je tarde à franchir, d ’un pas d ’éxilé… dehors, je ris de me sentir supérieur à tous.
Toby-Chien, qui n ’a pas écouté, bâillant. _Quelle triste semaine, hein ? on ne sait plus ce que c ’est qu ’une promenade. Depuis    qu ’Elle est tombée de son cheval, d ’ailleurs, je n ’ai pas mangé avec plaisir.
Kiki-la-Doucette. _ Mon dieu, on peut aimer les gens et soigner son estomac.
toby-Chien. _ Pas moi, pas moi ! quand elle est tombée de son cheval et qu ’Elle a crié, j ’ai senti craquer mon coeur.
Dialogues de Bêtes. Colette.

4 thoughts on “Dialogues de Bêtes (Colette) Extraits 2

  1. J ’adore Colette ! Il y a quelques années j ’ai lu quasiment l ’intégralité de son oeuvre. Grâce à vous je peux à nouveau y goûter, c ’est bien agréable. Bon dimanche !

    • Ses oeuvres sont mes livres de chevet, mais ses études des animaux remportent la palme dans mon coeur.

  2. J ’adore Colette…….mais merci je ne connaissais pas ou je ne m ’en souviens plus …..il faut drôlement bien les observer nos petits amis a quatre pattes pour écrire ces lignes ….
    Ce matin il pleut……

  3. Quels dialogues délicieux! L ’illustration parfaite de deux êtres qui vivent en parallèle sans rien en commun. Contraste entre la subtilité féline et la bonne grosse gentillesse canine… Merveilleuse Colette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.