Dialogues de Bêtes (Colette) Extraits 2

Une chambre à coucher, à la campagne. Un soleil d ’automne à travers les stores baissés.    Elle est étendue en robe de laine blanche sur une chaise longue et paraît dormir. Kiki-la Doucette fait sa toilette sur une étroite console; Toby-Chien veille, couché en sphinx sur le tapis, tout    près d ’Elle, attentif aux paroles de son maître qui quitte la chambre sur la pointe des pieds.
Lui, sortant, très bas aux deux bêtes. _ Chut ! ne la réveillez pas . Soyez sage. Je vais écrire en bas.
Il referme la porte sans bruit.
Toby-Chien, à Kiki-la Doucette. _Qu ’est-ce qu ’il a dit ?
Kiki-la-Doucette._Je ne sais pas. Des choses vagues. des recommandations. Quelque chose comme : restez là au revoir.
Toby-Chien. _Il a dit : »Chut. » Je ne fais pas de bruit pourtant.
Kiki-la-Doucette, ironique. _Ils sont étonnants ! « pas de bruit », disent-ils, et là-dessus ils s ’en vont d ’un pas qu ’un rat    sourd entendrait de deux kilomètres.
Toby-Chien._Il y a du vrai.(Il comtempla celle qui dort.) sa figure est encore bien petite. Elle dort. si tu descends de cette    console, ne fais pas trop « pouf »exprès, en tombant.
Kiki-la-Doucette, pincé._C ’est toi qui va m ’apprendre à sauter, à présent ? O donneur de conseils !(Citant) »l ’excrément monte à    cheval, et encore il s ’y tient ! »
Toby-Chien._ Quoi ?
Kiki-la-Doucette._Rien. C ’est un proverbe oriental. Si je voulais, Chien, troubler le silence de cette chambre, je saurais    habilement choisir, pour m ’y laver, une chaise mal calée, dont les pieds martéleraient régulièrement : « Tic-toc, tic-toc, tic-toc » au rythme de ma langue. C ’est un moyen que j ’ai inventé pour me    faire donner la liberté. « tic-toc, tic-toc », dit la chaise. Elle, qui  lit ou écrit, s ’agace vite et crie : « tais-toi, Kiki. » Fort de mon droit, je me lave innocemment. « Tic-toc, tic-toc. »    Elle bondit affolée et m ’ouvre grande la porte, que je tarde à franchir, d ’un pas d ’éxilé… dehors, je ris de me sentir supérieur à tous.
Toby-Chien, qui n ’a pas écouté, bâillant. _Quelle triste semaine, hein ? on ne sait plus ce que c ’est qu ’une promenade. Depuis    qu ’Elle est tombée de son cheval, d ’ailleurs, je n ’ai pas mangé avec plaisir.
Kiki-la-Doucette. _ Mon dieu, on peut aimer les gens et soigner son estomac.
toby-Chien. _ Pas moi, pas moi ! quand elle est tombée de son cheval et qu ’Elle a crié, j ’ai senti craquer mon coeur.
Dialogues de Bêtes. Colette.

4 thoughts on “Dialogues de Bêtes (Colette) Extraits 2

  1. J ’adore Colette ! Il y a quelques années j ’ai lu quasiment l ’intégralité de son oeuvre. Grâce à vous je peux à nouveau y goûter, c ’est bien agréable. Bon dimanche !

    • Ses oeuvres sont mes livres de chevet, mais ses études des animaux remportent la palme dans mon coeur.

  2. J ’adore Colette…….mais merci je ne connaissais pas ou je ne m ’en souviens plus …..il faut drôlement bien les observer nos petits amis a quatre pattes pour écrire ces lignes ….
    Ce matin il pleut……

  3. Quels dialogues délicieux! L ’illustration parfaite de deux êtres qui vivent en parallèle sans rien en commun. Contraste entre la subtilité féline et la bonne grosse gentillesse canine… Merveilleuse Colette!

Répondre à Palominette Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.