La « BNF » François Mitterrand (Bibliothèque Nationale de France) -27/02/2011

 

 

 

Nous venons d ’atterrir sur l ’esplanade de la BNF qui offre derrière un rideau vert

Salle Omnisports de Bercy
un coup d ’oeil sur le Palais de spectacles Omnisports de  Bercy


BNF, Paris

 

Nous procédons avec circonspection sur un espace étrange  bâti sur les ruines  d ’ anciennes zones industrielles délaissées qui  occupaient la rive gauche en bordure des chemin de fer. Pas une âme, pas un bruit … Le Temple de la Connaissance apparaît sous l ’aspect ordonnancé de figures géométriques parfaites : quatre cubes en L  (figurant des pages de livre) dont les carrés qui composent les façades reflètent autant de fois le coucher du soleil, se donnent la réplique et s ’ordonnent autour d ’un espace vert en contrebas peuplé d ’une mini forêt d ’arbres

BNF, Paris

 

Les locaux de la Bibliothèque Nationale de France, située rue de Richelieu dans le quartier de l ’Opéra de Paris souffrent de saturation. On cherche des solutions :
En 1989 un jury international, présidé par l ’architecte Pei (qui s ’est distingué par la conception – si controversée en son temps – de la Pyramide du Louvre) retient la candidature de Dominique Perrault  chargé de construire un nouvel édifice qui servira d ’annexe à la BNF Richelieu. La bibliothèque François Mitterrand est inaugurée en 1994

.

BNF, Paris

Les tours qui ont pour noms respectifs  Lois, Lettres, Nombres et Temps, encadrent un coin de verdure qui devraient réconcilier les deux antithèses historiques « Nature et Culture ».
Une rampe « mécanique » assure aux lecteurs une descente en pente douce et les dépose aux portes de la section des consultations, avant de les immerger doucement à la surface  de bois qui prolonge le cours de la passerelle.

 

Derrière la BNF, les voies SNCF

 Nous butons sans transition sur les « coulisses » de la Gare d ’Austerlitz.
Et si tout cela s ’arrêtait là, « il n ’y aurait plus d ’histoire »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.