La boutique d ’Apple à l ’Opéra

Rectitude de pilastres qui portent sans effort un plafond à ciel ouvert, volutes aériennes de loggias  discrètement    départagées  par une ligne continue de garde-corps de fer forgé qui laisse l ’air circuler librement…

 

P1070519

Rue Halevy,  trois portails sévères gardiens habituels des    temples de la finance  ont troqué leur pesanteur monumentale  pour une grâce aérienne, presque juvénile, et se sont ouverts, désinvoltes sur un hall  lumineux où se    concentrent autour de longues tables de chêne clair, des aficionados de I Pads, I pods, i phones , Mac Pros, Mac    Minis, et autres joyaux de la Grande technologie.

Ils sont attablés fascinés, affairés comme un essaim d ’abeilles…

 

Nous sommes aujourd ’hui conviés au « Bar des Génies ». Ceux qui s ’activent    derrière le comptoir tout au bout de la grande salle, nous réservent un  accueil enjoué, presque amical ; les visages sont souriants et détendus:  bien différents de ceux auxquels on    s ’attendrait à rencontrer dans une…banque.

Nous nous trouvons bien en plein quartier d ’affaires  de Paris,  en face de l ’Opéra,    là où  le  pouvoir de l ’argent s ’exhibe, avec le lustre et l ’arrogance qui caractérisaient le capitalisme triomphant du dix-neuvième siècle

Les hôtes qui  reçoivent maintenant des invités très spéciaux, se mettent en quatre pour  exaucer    leurs voeux.

A mesure que je procéde en direction du coeur du sanctuaire, je suis progressivement  transportée dans un monde de    douceur où tout est possible…

 

P1070512

Je me suis même enquise de l’emplacement  de ces recoins particuliers où on dit que  les    rois ne vont qu ’à pied, ainsi que de la façon la plus simple et la plus rapide d ’ y accéder.  Un ascenseur, (qui fonctionne parfaitement) en faciliterait l ’accès, davantage sans doute, que    l ’élément hélicoïdal qui conduit à la même destination.

Mais je fais le choix de me laisser glisser au gré des courbes voluptueuses de la rampe de cuivre, tandis l ’un de nos    hôtes , nous engage à profiter du « voyage »… jusqu ’au bout : une « surprise » vous y attend, a-t–il  pris soin de préciser.

P1070518

Je puis ainsi profiter à loisir des agréments d ’une promenade initiatique où chaque marche de l ’escalier est jalonnée    d’empreintes.

P1070515

Parvenue presque à regret au terme de ma quête, je contemple avec délectation les perspectives des    volutes et  la générosité des volumes orchestrées sur plusieurs niveaux

P1070513

Et là …où suis-je exactement : en deçà ou au-delà…

P1070507

 

Dans l ’antichambre couverte de mosaïques de cabinets d ’aisance, tout simplement ; c ’est là où le passé de la    maison est révélé, sur un panneau

qui dit ceci :

 

« En 1853, Napoléon III confia à Haussmann la rénovation de Paris. Un édifice  jouxtant    l ’Opéra Garnier fut décoré de 500.000 tesselles de mosaîque. Presque un siècle et demi    après, ce qui fut en son temps un immeuble résidentiel, connaît alors une  nouvelle rénovation, cette fois-ci commandée paa Apple

Pour ce faire, chaque tesselle a été méticuleusement restaurée et remise dans son état d ’origine pour    l ’ouverture de l ’Apple Store Opéra ».

 

P1070514

Ni gendarmes, ni prisonniers le moins du monde, ceux là flânent  avec la plus parfaite décontraction    dans le saint du saint  d ’une   ancienne banque transfigurée… pour l ’agrément de tous ceux concernés.

 

One thought on “La boutique d ’Apple à l ’Opéra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.