La Gare d ’Austerlitz -15/04/2009


Une atmosphère de fêtes, une flambée de couleurs, des coulées vertes ces temps-ci, et quelques envies irrépressibles de découvertes et  d ’aventure.


Sans bagage aucun, ni titre de propriété, il n ’est pas interdit de déambuler à l ’envi dans ces parages

La Gare d ’Austerlitz à Paris,construite par l ’architecte Pierre-Louis Renaud, était à l ’origine, station départ de la « ligne de Chemin de Fer d ’Orléans » comme en témoignent ces lettres gravées sur fond rouge. La façade de l ’édifice est sobre seulement ornée des blasons des quatre principales villes desservies :


…et orléans

et de deux statues allégoriques, placées de part et d ’autre de l ’entrée principale. Elles rendent hommage respectivement à l ’Agriculture (symbolisée par la faucille) à gauche, et  l ’Industrie (symbolisée par la locomotive à vapeur) à droite.

La Gare d ’Austerlitz (en travaux depuis 2000) a échappé aux gigantesques bouleversement  auxquels ont été soumis certaines gares parisiennes (Gare Montparnasse et Gare du Nord, en l ’occurrence).Elle s ’est seulement prêtée à un petit maquillage de surface (dont  je ne trouve les effets ni nécessaires, ni très heureux).


Le Métro entre dans « la Cour des Grands »


Le métro, né après la locomotive a du se frayer un chemin

Des aménagements ont été faits pour l ’accueillir  au sein de la Gare de Chemin de Fer. L ’accession du métro dans la gare se fait par un viaduc (suspendu pour ne pas gêner la navigation fluviale). La décoration du « Viaduc d ’Austerlitz » a été confiée à un certain Jean-Camille Formige :

la verrière d ’entrée de la ligne 5 du métro est chargée de symboles marins, comme sur le Viaduc d ’Austerlitz

Le  hall de la gare, sobre et aéré dans sa solennité


Charpentes métallique des verrières

 

de la dentelle d ’acier

 

 

La Gare d ’Austerlitz, agrandie à deux reprises dans la deuxième moitié du XIXè siècle a atteint, pour le moment ses dimensions définitives. Elle n ’accueille pas de « Trains Grande Vitesse »

 

 

La façade postérieure de la verrière : une oeuvre d ’Art !

 

 

Détail d ’un pilier, côté latérale de la verrière

 

 

Un esthétisme qui échappe au voyageur pressé. Le temps m ’est donné de rester clouée sur place

 

 

La métro transperce la Gare d ’Austerlitz de part en part

 

 

« Ils sont passés par ici… »

 

 

« Ils repasseront par là »…

 

 

la station de métro « Gare d ’Austerlitz – ligne 5

 

 

 

 

 

Structures métalliques enchevêtrées :  mariage réussi du métro et du train !

 

 

« Bonjours » anonymes : « J ’étais ICI ! »

 

 

La Gare d ’Austerlitz est la seule gare de Paris en bordure de Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.