Le Bassin de la Villette

 

 

02/06/2009


De part et d ’autre du métro Jaurès surgit la promesse d ’une aventure au fil de l ’eau du Canal Saint Martin au Bassin de la Villette


Le bassin est constitué des deux plans d ’eau de largeurs différentes. Le plus important, de 700 mètres de long et 70 mètres de large, prend naissance dans le prolongement de la rotonde.


En 1802, l ’architecte Pierre-Simon Girard construit ce  bassin qui doit raccorder le Canal de l ’Ourq au Canal Saint-Martin et alimenter en eau potable les réservoirs et fontaines de Paris. Le bassin, alimenté par quatre sources souterraines est équipé d ’un système d ’épuration.
Des épidémies de choléra, provoquées par le rejet des détritus dans la Seine ont en effet touché la population de Paris à différentes reprises…


Fin décembre 1808,  Napoléon inaugure le plan d ’eau , qu ’il destine à la promenade et aux loisirs. Les berges très fréquentées par les bourgeois aisés du Second Empire sont surnommées « Champs Elysées de l ’Est »



Bientôt, quand  l ’essort industriel des années 1850 affecte Paris et la Seine-Saint-Denis, le transit fluvial supplante les activités de loisirs. Le frêt augmente d ’un bond au cours du dernier quart de siècle,  encore stimulé par la construction des abattoirs en 1860. Les marchandises (bois, charbon, fourrage, matériaux de construction) sont déchargées dans de nombreux entrepôts  A la fin du XIX siècle le Bassin  atteint l ’importance du port de Bordeaux

1880 :Le Bassin qui s ’ arrête à la hauteur de la rue de Crimée doit être agrandi de deux cents mètres Les ingénieurs Buffet et Durant-Claye supervisent les travaux

Les lendemains de la première guerre mondiale voient un rallentissement du trafic

Le frêt périclite encore avec le déclin des industries dans les années soixante et la désaffection des Abattoirs en 1970.

Un retour progressif vers la vocation première du Bassin de la Villette s ’est amorcée au cours des deux dernières décennies :  les péniches vont et viennent chargées de touristes, se transforment en restaurants, tandis que d ’autres se prêtent au théâtre,  aux spectacles


Rappel omniprésent de l ’âge d ’or du cinéma : le Quai de Loire vient de prendre le nom du « père » de « L ’Atalante ».
Signe des temps : un petit bateau électrique assure la liaison entre les deux entrepôts MK2 situés de part et d ’autre du Bassin, l ’une quai de Seine, l ’autre Quai de Loire


« INTERDIT AU PUBLIC » : cette tour Eiffel est-elle dangereuse ?
J ’apprends par hasard que cette oeuvre d ’art est un vaisseau spatial monté par des élèves de collèges des environs de Paris pour célébrer le passage à l ’An 200. L ’ouvrage devait être rapidement retiré du site du bassin de la Villette pour prendre place dans un autre lieu. Le buste de Jules Vernes qui était placé en son sommet ayant été volé, plus personne ne semble depuis lors s ’intéresser de prés ou de loin à l ’oeuvre. La destinée de « Vaisseau II Mille » reste aujourd ’hui incertaine


Flâneries bain de soleil et concert de guitare en supplément. Détente pour tout le monde en ce long week-end de Pentecôte. La péniche arbore des couleurs festives : c ’est un café-théâtre


La passerelle de la Moselle prend naissance dans une rue du 19è arrondissement dont il a tiré le nom. Elle remplace un pont construit par Eiffel à cet emplacement en 1880 et se situe exactement au milieu du  Bassin.
Les  piétons se voient offrir le privilège exclusif de sa traversée. Je me suis dit  : « Et pourquoi pas moi ? »  Parvenue lentement à mi course,  j ’ai eu l ’impression que le sol allait se dérober sous mes pas: le tablier est d ’une telle souplesse qu ’un petit vent le soulève comme une feuille de papier. Ces frémissement de la matière ne m ’ont pas intimidée le moins du monde, pourtant.


D ’un côté le Bassin encadre la perspective de la Rotonde de Ledoux,


de l ’autre, quelques péniches
amarrées sont une invitation au voyage


La commune de La Villette a été annexée à Paris en 1860.
Dans l ’euphorie du succès remporté par le bassin, on aménage les quais en jardins  où les joueurs de pétanque se livrent aux plaisirs de parties ombragées


Le « Bassin de la Villette »  s ’arrête au pont levant qui s ’annonce à l ’ombre de la passerelle de la rue de Crimée.


Nous voici disposés à faire halte dans cette espace nouvellement aménagé pour abreuver les promeneurs fatigués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.