Le Jardin du Ranelagh -07/10/2009

Grand amateur de musique, Lord Ranelagh, un pair d ’Angleterre avait fait construire dans sa propriété de Chelsa à Londres une rotonde dans laquelle il ouvrit un bal public. Ses manifestations remportèrent un vif succès . Un français du nom de Morisan repris cette bonne initiative  en 1774 et organisa de son côté un bal public sur la pelouse du château de la Muette..
 La bal disparut vers 1860, lors de l ’annexion de Passy à Paris, et des travaux d ’aménagement du Bois de Boulogne. 

Beau relief  du domaine de la Muette, que le baron Haussmann transforma en jardin public, le Jardin du Ranelagh,  planté de grands arbres anciens procure détente aux plus âgées comme aux plus jeunes…
A la belle saison, le kiosque à musique s ’anime toujours.

Même les chiens, sous la vigilante surveillance de leurs maîtres,
trouvent à s ’ébattre dans les allées.

Il fait bon l ’été, s ’allonger à l ’ombre des feuillages sur un coin d ’herbe, tandis que plus loin,  les familles s ’adonnent aux plaisirs du pique-nique.


Prenons garde, tout de même, de ne pas déranger les boulistes ! 

Au détour d ’un chemin…

on  se laisse parfois surprendre.


« Maître Corbeau (sur un arbre) perché
(Tenant) en son bec un fromage.
Maître Renard, à l ’odeur alléché…. »

Un monument  de marbre signé  Dumilâtre dédié à  Jean de La Fontaine occupait déjà cet emplacement au début du XX siècle.  Il avait été érigé par souscription publique et inauguré en 1891. La Fontaine y était  entouré d ’une multitude d ’animaux représentés dans ses « Fables ».
Une nouvelle sculpture de bronze, moins profuse en détails, née en 1983 des mains d ’artisans italiens, a remplacé l ’ancienne sculpture disparue au cours des conflits mondiaux ,sur le soubassement original (signé Frantz Jourdain, fondateur du Salon d ’Automne et architecte de la Samaritaine)

Les enfants disposent à portée,  de tout ce qui fait leur bonheur

De générations en générations, la visite à Guignol est toujours attendue avec autant de recueillement, après de palpitantes parties de balançoires et de tobogan


Petits joujoux, bonbons, ballons de toutes les couleurs : un passage  bien convoité
Par beau temps, des poneys qui font des aller-retour dans l ’allée sableuse se prêtent de bonne grâce à des échanges amicaux.

Le regard neuf du promeneur de passage découvre ce que d ’autres ne voient peut-être plus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.