Le métro, vécu par Boris Vian

25/06/2009

 

La vraie rigolade

Dans l ’métro, ça y sent mauvais
Et on n ’a l ’y droit d ’y rien faire :
« Défense de cracher du sang »
« Défense de fumer des harengs »
« Les places tamponnées sette et uitte
Sont réservotées aux squelettes
Et aux lépreux et aux jésuites
Par ordre de prioritette. »
On sort, et là, i faut qu ’on jette
Les cadavres dans la corbeille
Et au Luxembourg c ’est pareille
« On n ’a pas l ’droit d ’brouter l ’oseille »
« I faut tnir les cercueils en laisse »
Faut pas marcher sur le curé »
Et pour se reposir la faisse
Faut qula chaisière se soye tirée.
Viens au bistro c ’est bien plus chouette
On peut apporter sa cuvette
On peu cracher tout l ’sang qu ’on veut
Laisser les cercueils se marrer
Danser le souingue sur le curé
Et fumer des têtes occupées.
Céti pas mieux? Céti pas mieux?

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.