Le quartier d ’Anvers : vers le Marché Saint-Pierre et …le Sacré Coeur

 

 

18/01/2010

Oserons-nous avouer que nous avons pris plaisir à descendre aujourd ’hui à la station de métro Anvers, bien qu ’elle soit en pleine période de rénovation.

Photo-6085.jpg

Cette mue nous a procuré un plaisir égal à celui qui s’empare de nos esprits quand nous vidons les greniers de nos grands-parents. Sous le décorum officiel, s ’effeuillent quelques fragments de vie : bribes d ’instantanés, furtives traces de passage, miettes de publicité, phrases interrompues, indications de parcours enfouis : un puzzle se reconstitue

Photo-6082.jpg

Parfois quelques messages moins  entrecoupés  nous remettent plus facilement sur la voie…

Photo-6125.jpg

Guimard a laissé la trace intangible de sa présence. Ses édicules « Art Nouveau » ponctuent la ligne  2, (autrefois exclusivement connue  sous le double nom magique de « Etoile-Nation »). La ligne 2 fut l ’une des premières lignes du réseau du chemin de fer métropolitain à s ’ouvrir au monde. Les grands boulevards bordés de théâtres, de cabarets, constituaient à l ’époque autant de lieux de plaisir qu ’il convenait de desservir en priorité en cette période fastueuse d ’expositions universelles.

Boulevard Barbès (Paris)

A l ’inverse des rues limitrophes qui touchent Pigalle, le quartier Anvers qui leur fait suite en continu,  déploie une activité fébrile pendant la journée.

Rue de Steinkerque (Paris)

La rue de Steinkerque chargée de badauds fait commerce de « souvenirs de Paris » et présente en avant première le célèbre  Marché Saint-Pierre, rendez-vous international des couturières.. Les prix sont cassés et les adresses se passent de bouche à oreille.

Photo-3408.jpg

A mesure de la gravitation, la grande foire perpétuelle aux tissus se fait plus proche et plus sensible au regard, à l ’oreille et au toucher…Les vendeurs s ’affairent, les clients fourmillent dans un bourdonnement assourdissant ; on ne sait où donner de la tête…Plus haut, les « temples » et « palais » du tissus vont progressivement coloniser les trottoirs.

Photo-1367.jpg

Ici commence, pour de vrai,  l ’escalade de Montmartre ; Il existe différentes façons d ’y parvenir ; le plus rapide est le funiculaire. La gare est toute proche se trouve immédiatement sur le côté gauche du parc de la Basilique. le moyen le plus sportif, le plus jouissif,  ce sont les marches ..

Photo-1371.jpg

Le coeur du marché Saint-Pierre se trouve à droite de la Halle Saint-Pierre. Construit en 1868 par un disciple de Baltard cet ancien marché a été reconverti en 1986 en un centre culturel qui abrite, outre la collection d ’Art naïf de Max Fourmi (constituée au coup par coup, grâce à des dons), des expositions temporaires représentant des  mouvements artistiques (« Art brut », « Art singulier », « Art outsider » notamment) qui échappent aux carcans académiques.

 

En face , une ribambelles multicolorée d ’enseignes mondialement connues : Moline, Dreyfus , Reine : des monuments !

Photo-1376.jpg

Le vitre du sixième étage du magasin Dreyfus au décor d ’une autre époque …offre au fouineur fatigué l ’opportunité  d ’une halte, et l ’excuse d ’un  point de vue exclusif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.