Les anciens abattoirs de Vaugirard : »Le parc Georges Brassens4 -01/12/2012

 

 

 

 

Retour en arrière  par le portail de ferronnerie laissé librement ouvert sur une nature florissante, et traversée du parc dédié dans les années 1980 au chanteur et poète Georges Brassens

Eliott au repos 076

Entre 1904 et 1907, le Marché aux chevaux depuis longtemps établi Boulevard Saint Marcel dans le XIII arrondissement de Paris , en raison de la proximité des abattoirs de Villejuif, est délocalisé rue Brancion.

 

Saint-Marcel

 

 

Eliott au repos 066

      Boucherie pour boucherie, sans vouloir le moins du monde verser dans le scabreux, la mémoire des travailleurs de l ’industrie chevaline, tombés en héros lors d ’une « der des der » particulièrement meurtrière, restera honorée

 

Eliott au repos 065

Eliott au repos 067

 

      Les noms resteront gravés dans la pierre de ces monuments discrets, situés en bordure d ’anciens bâtiments de meulière, autrefois dédiés à l ’abattage, aujourd ’hui affectés à l ’administration du théâtre Sylvia Montfort.

Eliott au repos 087

      Transportés par le Chemin de Fer de Ceinture, vaches chevaux, mulets et ânes atteignaient ici leur dernière destination. Le dernier boeuf est abattu en 1974, et la plupart des bâtiments sont démantelés à la fin des années 1970. Le développement des transports frigorifiques, a rendu les lignes circulaires de trains de rocade obsolètes, de nouveaux centres d ’abattage jugés plus productifs sont désormais édifiés en dehors de la capitale.

 

 

 

Eliott au repos 047

L ’âne de bronze de François-Xavier Lalane arpente toujours les allées des anciens abattoirs dont il semble vouloir éradiquer les  heures sombres en posant des sourires sur les visages des enfants.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.