Les beaux restes du château de Bagnolet

20/06/2009

J ’étais passée cet hiver devant un insolite pavillon XVIII planté à la lisière de l ’un des quartiers les plus populaires de Paris: de belles proportions mais de taille modeste, je le trouvais bien solitaire . Je me suis promis de repasser lui rendre visite.

Le Pavillon de l ’ermitage est seul à survivre de l ’ancien domaine de Bagnolet.

Le château de Bagnolet est construit au début du XVII siècle  par Marie de Bourbon Condé, comtesse de Soissons : le pavillon du roi se tient au milieu d ’un gigantesque parc qui occupe presque tout le XX arrondissement actuel..

En 1719, le domaine est revendu au duc d ’Orléans alors Régent. La Duchesse d ’Orléans, fille naturelle de Louis XIV et de Madame de Montespan y établit son lieu de villégiature. Des travaux d ’agrandissement sont entrepris, les « folies » se multiplient dans la parc.
Pour éviter la populaire rue de Bagnolet, la duchesse fait notamment percer en 1720 une belle avenue plantée d ’ormes, « l ’avenue Madame » sur ce qui représente maintenant la rue des Orteaux. A cette même époque l ’Ermitage est construit, avec un toit en terrasse bordé d ’une balustrade. Il subit plus tard quelques transformations :on construit alors un étage et des toits à la Mansart. Le  pavillon  n ’est pas chauffé, à l ’époque. Il n ’est pas destiné à des fins d ’habitation, mais d ’agrément, pendant la belle saison.


Les descendants de la duchesse d ’Orléans revendent le domaine par lots. La parcelle qui entoure l ’Ermitage ne compte pas moins de 15.000 mètres carrés. Il est repris notamment par le baron de Batz qui en 1792 organise en ces lieux champêtres, loin de l ’agitation parisienne, des actes contre-révolutionnaires. Il a échafaudé des projets d ’évasion pour le roi, puis pour la reine et n ’a que le temps de fuir de justesse, lorsque des gardes se présentent au pavillon ; mais sa maîtresse, moins chanceuse, est guillotinée

Depuis 2005, les promeneurs sont invités à admirer les peintures murales de Jean Valade représentant les tentations de Saint Antoine, à l ’intérieur du pavillon.

Autre propriétaire du domaine : François Pommerel, confiseur de la société « La comtesse du Barry… Celui ci se contente d ’apposer ses initiales sur la grille d ’entrée. Ses enfants vendent la propriété à l ’Assistance Publique.
L ’Ermitage sert de bureau d ’aide sociale jusqu ’en 1972. La Baronne Alquier Debrousse a fondé l ’hospice éponyme avec laquel il partagera désormais le parc, dont les dimensions se sont considérablement amenuisés au gré des ventes et reventes successives

Nous redescendons maintenant la rue de Bagnolet bordée de guinguettes, pour retrouver la jolie petite place de l ’église  et la rue Saint-Blaise.

Ce quartier a échappé de haute lutte à un projet d ’urbanisation qui a affecté l ’ensemble de l ’ancien village dans les années 1970. Il s ’en est fallu de peu pour que Charonne disparaîsse sous les tours.

2 thoughts on “Les beaux restes du château de Bagnolet

  1. Salam on amie ravie de te retrouver sur ce jli blog
    il est très beau
    j ’aime sa présentation mais je vois que sur le lien laissé sur mon blog on arrive sur les articles de Juin 2009
    Je pense que tu remets de l ’ordre
    bonne soirée et bonne chance pour ton nouveau blog

  2. Salam mon amie ravie de te retrouver sur ce jli blog
    il est très beau
    j ’aime sa présentation mais je vois que sur le lien laissé sur mon blog on arrive sur les articles de Juin 2009
    Je pense que tu remets de l ’ordre
    bonne soirée et bonne chance pour ton nouveau blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.