Les jardins de Belleville

C ’est un jardin pentu  avec ses méandres de sentiers qui descendent  le coteau de Belleville, telles des    rigoles …

Eliott au repos 308

et évoquent l ’ histoire du village : agricole d ’abord avec la culture de la vigne, puis    industrielle, au XIXe, a l ’âge d ’or de l ’extraction des carrières de gypse, dont les ruelles, ateliers et villas alentours, échappés aux bulldozers, restent les proches témoins

Eliott au repos 317

Pentes douces pavées ou bitumées bordées de plates bandes,

chemins sages tailles qui se prêtent a de paisibles balades en campagne,

Eliott au repos 320

chemins perdus aux rebords hérissés d ’herbes et capitonnes de feuillages généreux.

 

Eliott au repos 315

Les jardins de Belleville, ou sur plus de quatre hectares l ’aventure prend place, forment un tout ; et l ’on passe de l ’un    a l ’autre sans s ’en rendre compte. Les chemins en lacets mènent partout ou le regard se pose, libre comme l ’air qu ’on respire, et s ’arrête a l ’envie pour butiner les fleurs sauvages. On s ’arrête    sur un banc qui domine l ’agitation de la ville laissée derrière nous, en contrebas, pour se ressourcer en écoutant le chant des mésanges

Eliott au repos 312

Ou bien, on se prend a suivre au hasard un trace ombre ou les arbres sont denses et offrent leur fraîcheur les jours    d ’été, et ou le sol goudronne est accessible a tous

 

Eliott au repos 319

En gravissant les marches de l ’escalier enveloppe de vigne vierge, a moins que les allées en pente douce ne nous    paraissent plus praticables,  on prend de l ’altitude.

Eliott au repos 321

Nos voici a présent plus proches des rayons du ciel

qui prêtent aux feuillages des teintes phosphorescentes.

Eliott au repos 322

et situee a point nomme au sommet de la Butte,  la « Maison de l ’Air »  qui a pour vocation de sensibiliser    citoyens et promeneurs aux dangers lies a la pollution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.