L ’histoire de Zelda, petite chatte noire

 

 

Un jour d ’octobre 2007, en me rendant à la clinique vétérinaire pour assurer le ravitaillement de Pistol, j ’ai rencontré une famille de chats : une mère et ses cinq petits.  Ils se tenaient bien serrés les uns contre les autres, un peu sur le qui-vive, dans une cage plantée en vue dans la salle d ’attente. 

Le Docteur R. m ’a dit qu ’on les avaient trouvés agglomérés dans une boite de carton posée à proximité d ’une benne à ordures. Tous cherchent une famille et un territoire chaleureux

 

6a00fa96769e3700030109d0eaaa8b000f-120si

Je me suis accordée quelques jours de réflexion…

 

Et voici Zelda :

6a00fa96769e37000300fae8c14cea000b-120si.jpg

Le vétérinaire m ’a relancée par téléphone. J ’ai craqué … Zelda sera le nom de ce chaton dont personne n ’a voulu…

Le nom de Zelda est un clin d ’oeil à mes goûts littéraires : Zelda et Scott Fitzgerald étaient considérés comme un couple mondain de New-York pendant les années folles.
Scott Fitzgerald a dédié ses romans « Gatsby le Magnifique » et « Tendre est la nuit » à sa femme Zelda.
Elle publia un roman « Accordez-moi cette valse ».
En 2007, Gilles Leroy a tenté de se mettre dans la peau de Zelda dans un roman « Alabama Song »

 L ’héroine des jeux vidéos ne m ’a pas traversé l ’esprit… jusqu ’à ce que Randy mentionne son existence.

Timides approches :

Les débuts de Zelda parmi nous sont chaotiques…mais les effets bienfaisants du diffuseur de tendres phéromones commencent à avoir raison des pleurs et des feulements.

Zelda est pour le moment hébergée dans ma chambre. Jai tenu à la préserver des effets d ’un accueil trop exubérant de la part de Pistol qui, applati comme une chaussette derrière la porte ne cesse de flairer la nouvelle venue avec une ferveur bienveillante.
Moi, je partage ma présence équitablement entre leurs « domaines » respectifs.

Zelda a adopté la penderie attenante à la chambre que j ’occupe. Elle est invisible.
J ’ai risqué une effraction, mais deux yeux de feux  ont menacé de me couvrir de malédiction. Alors, je me suis retirée sur la pointe des pieds.

Vers cinq heures du matin j ’ai senti une présence…sur mes pieds d ’abord, puis lentement un petit nez frais et humide a effleuré ma joue.

Ce matin, par la porte entrouverte (et étroitement surveillée), Zelda s ’est risquée. Pistol l ’attendait,  avec prudence quand même. Zelda avancait dans sa direction, crachait, reculait, avançait. Elle a fini par trouver un fauteuil qu ’elle a transformé en chateau fort.

Photo-048.jpg

D ’ici, on peut tout observer, sans être vue…

6a00fa96769e3700030109d0eb8b3e000f-120si.jpg

Un appât a été posé ; il est irrésistible. On se risque du bout des pattes

6a00fa96769e3700030109d06a07ee000e-120si.jpg

Un peu de fromage blanc et le début d ’une amitié peut-être…

 

 

Photo 8668

Et moi, dans tout ça ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.