Loin des yeux, près du coeur !

 

 

03/11/2011

Depuis toutes ces semaines, Armide, Pistol et la tribu ont été éprouvés par l ’envol, au paradis des ordinateurs, d ’un ami de longue date.

 

Ce dernier, montrait depuis quelque temps des signes de fatigue, peinait au démarrage, renâclait à la tâche, prenait un temps infini pour reprendre souffle entre deux efforts ; Il s ’est éteint dans un théâtral crépitement électrique. Puis, un silence obstiné s ’est installé.

 

Petite tragédie absurde, frustrante, mélancolique, quand l ’infortune technologique nous précipite malencontreusement par un espace intersticiel du tissage ténu de la grande toile, dans un vide sidérale : l ’absence se fait pesante…

 

Puis il a fallu se résoudre à l ’évidence, se faire une raison, trouver un moyen pour arrêter le cours de la chute et retrouver sereinement celui de nos balades et le plaisir de nos échanges.

 

Nous reprenons de nouveau le fil…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.