Nouvel An au quartier chinois

Lampions rouges  et banderoles or habillent aujourd ’hui la Place d ’italie de couleurs nouvelles. C ’est Nouvel An, a    deux pas d ’ici, dans le Quartier Chinois. Les festifs oriflammes viennent souffler un vent de gaieté sur un décor devenu un peu morne au fil des mois, fondu dans une désespérante grisaille qui,    jour après jour, rasait la cime des immeubles parisiens.

 

P1060987

La place est étrangement déserte en ce dimanche après midi. Il est vrai qu ’il y fait un froid glacial

J ’ai intercepte une passante au hasard…

Est-ce bien aujourd ’hui …

P1060940

Elle a paru tomber des nues…

« Je ne sais pas. Il doit se passer quelque chose, une manifestation, sans doute », s ’est-elle hasardée.

P1060972

Il m ’a suffi de parcourir la portion de trottoir qui forme un angle et trace un quartier  de place, pour réaliser    que  le monde entier, que je croyais disparu, s ’etait replie avenue de Choisy…

P1060948

Et voila du rouge…. Mais les lampions qui glissent au ras des tètes dans un recueillement presque solennel n ’évoquent    aucun discours revendicatif. L ’exubérance populaire n ’est pas de mise, pas plus que la gouaille qui accompagnent d ’ordinaire partout en France, nos commémorations ou passages initiatiques.

P1060946

Les commerces qui bordent cote a cote, l ’avenue de Choisy ont baisse leurs rideaux. On trouverait difficilement a se    réchauffer dans un café, ne serait-ce que pour commander un thé. Il semble que tout ait été méticuleusement prévu pour assurer des conditions de sécurité indéfectibles en ce grand jour. Au petit    bonheur, fleurissent de gigantesques bouquets : ce sont des ballons  qui représentent de figurines hétéroclites ; il y en aura pour tout le monde…

P1060959

Un convoi charge d ’une  troupe de musiciens portant cymbales glisse presque en silence parmi les voyageurs du    Temps.

P1060942

Un autre passe, portant un globe terrestre que caresse une  hôtesse tout sourire dans son kimono de polyester.    Malgré les conditions météorologiques réfrigérantes, on ne perd pas de vue les affaires

P1060965

On attend l ’Evenement, on piétine sur place pour tromper l ’heure qu ’il est et le temps qu ’il fait. On se prend a jouer    des coudes, et on tente subrepticement  de gagner quelques centimètres sur une  invisible limite  la chaussée doit être dégagée pour faire place a l ’An neuf.

P1060967

Le jaune et le rouge d ’une fougueuse créature fendent la foule : le dragon au sourire mutin parait dans un crépitement de    pétards, les halos de fumée envahissent l ’avenue de Choisy, mais se dispersent instantanément.

P1060969

Bientôt apparaît son protagoniste d ’une blancheur transparente ; il le double en ligne droite ; tous deux ondoient    alternativement entre les épaules de passants avant de se retourner  brusquement sur eux-mêmes, pour se transformer en  flammes et de se redéployer sous des regards attentifs des    badauds. Des silhouettes solitaires arpentent les trottoirs,  de tranquilles promeneurs ployant sous leurs appareils photos hyper sophistique qui ressemblent a des kalashnikov

P1060954

Les derniers dragons fretillent. De taille plus modeste, ils savourent l ’espace et le plein air…

P1060961

Le cortege et ses couleurs prennent conge de nous, laissant la rue de Tolbiac en noir et blanc. Mais la fete se poursuit    ailleurs ….

P1060991.jpg

Nous venons de retrouver les entrailles de Paris, ou  un ralentissement du trafic sur l ’ensemble de la ligne, est    annonce,  en raison d ’une affluence exceptionnelle de voyageurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.