Paris : la rue Saint-Blaise , village de Charonne

 


22/06/2009

Je viens de retrouver la place de l ’Eglise Saint Germain de Charonne (qui rapelle celle de Saint-Germain des Près), et cette ancienne place du village, l ’un des lieux de prédilection des publicitaires et des cinéastes.


Nous nous décidons à poursuivre notre rêverie de promeneurs et ne saurions éviter la rue Saint-Blaise.
Voué en grande partie à la destruction, particulièrement dans les années 70, le quartier fut heureusement sauvé, de haute lutte . La rue Saint-Blaise, rénovée dans ses moindres détails, revêt aujourd ’hui des couleurs de fête, tout en ayant gardé son esprit  d ’antan


Charonne était très apprécié des  familles aisées d ’autrefois qui recherchant le bon air, s ’ y faisaient construire des maisons de plaisance, et y plaçaient leurs enfants en nourrice. : la plupart de ces demeures ont disparu au fils du temps.

Le village une fois annexé à Paris, se mit à l ’heure industrielle : on y fabriquait des objets divers notamment des bougies, mais les spécialités  se portaient  sans conteste sur le travail du bois (fabriques de meubles et de pianos). Les entrepôts ont été remplacés par des immeubles

.


Les cafés-restaurants fleurissent  aujourd ’hui  à la place des nombreuses  guinguettes d ’autrefois où les ouvriers qui ne pouvaient pas  s ’offrir le luxe de partir en vacances  pouvaient se retrouver le dimanche autour d ’un pinte de vin.


Aujourd ’hui, touristes et fêtards se mêlent indifféremment à une population locale,  jeune et cosmopolite.


On retrouve le calme d ’une petite ville de province en ce samedi après midi


Mais le petits commerces regorgent de trouvailles artisanales des quatre points cardinaux


Il n ’est que dix sept heures quinze : la soirée se prépare .
Les Puces de Montreuil  sont toutes proches

Dans la rue Vitruve, à proximité immédiate de la rue Saint Blaise, un immeuble passe inaperçu


Ou presque …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.