Paris-Rive Gauche – » les Frigos » : quelques signes en passant – 02/04/2011

 

 

Impassible au mouvement du temps, au bouleversement d ’un monde

Les Frigos-traces de l'ancienne fonction sur les murs

Un chien tapi au bas d ’ un mur mitoyen  qui porte pour un temps encore indéfini les marques de la gare frigorifique de Paris IV, semble ne pas prêter attention au couple enlacé qui a cru pouvoir s ’y enfouir.

Son esprit est ailleurs…

 

Les Frigos - Graphi ombre d'un couple face à face

 

Un peu en deçà, deux ombres fondues dans la muraille chuchotent des propos dont je ne parviens pas à capter les bribes

 

Cour des Frigos - Pierre commémorative

 

Où étais-je donc en date du 18 juillet 1998, alors le mur porte une inscription commémorative d ’une tragédie survenue ce jour là, suivie  des points de suspension  visibles à l ’oeil nu  ?

 

 

Graffiti et grapheur cour des Frigos

 

L ’enceinte miraculée du « château abandonné, où Mesnager et d ’autres artistes de rue on essuyé les plâtres, a vu se succéder des générations de graffeurs.

 

Porte de livraison taguée - Les Frigos

 

On dit que la nature a horreur du vide, les barbouileurs s’emploient fiévreusement à combler les moindres recoins de l ’espace qui s ’offre généreusement à leurs discours.

 

 

arbre doré à la fenêtre - Les frigos

 

Mais il arrive que la nature ne survive pas  aux débordements et s ’épuise, avant de renaître sous des abords inattendus

 

 

façade d'esprits lbres - cour des Frigos

 

Disharmonie patente des coloris,  multiplicité des matières,  « décrochez-moi-ça » …

Le  but esthétique n ’est pas recherché ; seul compte l ’effet produit : discours officiels étouffé sous des tonnes de peintures,  regards arrachés à l ’indifférence,  images mentales violemment secouées , et nous voilà parachutés par l ’effet de vertigineuses associations d ’idées,  dans un monde réel,  ni tout  beau, ni tout  gentil, mais simplement humain, avec ses appuis de fenêtres fleuries avec les moyens du bord, et la douceur de ses beautés intérieures

 

Visage apparaissant à la porte, cour des Frigos

 

et gare à celui qui osera attenter à ce petit peu, ce pas grand chose qui se love dans le coeur et dans les yeux.

 

Les Frigos - canopie métallique

« Sous les pavés, la plage » ?

Sous le préhau,  le délire explose

 

Liste Locataires des Frigos - Ville de Paris

 

En 1986, la Ville de Paris rachète à la SNCF les bâtiments de la gare frigorifique, et dressent une liste des  locataires,  qui depuis un certain temps déjà ont élu résidence, moyennant rétribution d ’un loyer.

 

 

Entrée la maison des Frigos

L ’entrée  des artistes, des créateurs et des entrepreneurs parait paradoxalement épargnée par l ’explosion des manifestes, ordonnée comme n ’importe quel seuil  d ’une honorable petite entreprise. Mais elle reste  hermétiquement close à l ’intrus de passage

 

 

Atelier d'artiste vue extérieure - Les Frigos

Nichés à hauteur d ’arbres, certains artistes ont eu besoin de prendre un peu de distance par rapport à l ’agitation des festivités qui se tenaient les premiers temps dans la cour. Le métier d ’artiste ne peut s ’exercer que dans le calme et la concentration

 

 

Machines à glace

 

Les portes de leurs ateliers, autrefois largement ouvertes à tout venant, n ’accueillent plus les curieux et les amateurs d ’art  qu ’à dates et heures convenues, par voie d ’affichage,  ou de bouche à oreille.

 

 

 

One thought on “Paris-Rive Gauche – » les Frigos » : quelques signes en passant – 02/04/2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.