Paris : trains et bateaux (2ème partie) -08/05/2009

Rapide coup d ’oeil en arrière, sur la perspective du Pont d ’Austerlitz que j ’ai traversé il y a quelques minutes.

 


Du quai de la Rapée on devine le Jardin des Plantes, à l ’autre extrémité du Pont d ’Austerlitz

 


Déjà au loin s ’annonçait  cet immeuble imposant : l ’Espace Vianey Bercy


Des salons destinés aux séminaires, réceptions, expositions, défilés de mode …


Je reviens sur mes pas, à la lisière de ce charmant petit square…


Le métro dévale avec fracas un « toboggan à boucle ». Le Viaduc d ’Austerlitz se termine ici.   Mais le terrain  présentant à cet endroit  une déclivité naturelle,  les ingénieurs ont compensée cette difficulté par la mise en place d ’une structure hélicoïdale


Les conducteurs de métro  impuissants à arrêter les déclics de mon appareil photo, se contentent d ’actionner leur avertisseur ; je pense que l ’un d ’entre eux a du signaler par radio à tous ses collèguesma présence intrusive, car chacun d ’entre eux marque bruyamment sa désapprobation par un signal sonore qui, je le crois, ne m ’est pas favorable du tout.


Je foule le pont Charles de Gaulle, inauguré au cours de l ’été 1996, alors que débarquais des Etats-Unis pour retrouver mon cher pays, la France. La gare de Lyon est maintenant toute proche

 


La gare d ’Austerlitz et la gare de Lyon, séparées par la Seine, sont dans le prolongement l ’une de l ’autre


Je poursuis ma promenade plus avant en empruntant les quais bordés par des bateaux-restaurant
Sur la rive opposée, cette monumentale sculpture à la quelle je prête la forme d ’une sauterelle serait un nouveau musée dédié à la mode

 


En le découvrant pour la première fois, on peut penser avoir à faire à un mirage.


Mais à fur et à mesure qu ’on s ’en approche, on réalise qu ’il s ’agit en réalité de deux éléments distincts séparés par une voie de circulation spacieuse. Le viaduc (du même nom) est emprunté par la ligne n° 6 du métro (Nation-Etoile).


Aujourd ’hui, je ne me lasse pas d ’admirer ce compromis architectural


Le Pont actuel, a été reconstruit  (exactement à l ’identique) à l’emplacement d ’un pont construit sous Louis-Philippe en 1832, lequel remplaçait un bac qui reliait Paris au village de Bercy.
J ’ai traversé le pont de Bercy, avec le sentiment d ’avoir vaillemment déjoué le piège d ’une illusion

 


d ’autant que les péages pratiqués sous le second Empire n ’ont plus cours (un sou par passage pour un piéton, cinq sous pour une voiture à cheval de quatre roues) …
Mais le Ministère des Finances est derrière nous; (je contemple à la dérobée, sur la gauche, les arches du pavillon Colbert)

 


Je gagne doucement la station de métro aérien « Quai de la Gare »  faite de briques polychromes jaunes et rouges que j ’affectionne particulièrement


La station de métro tire son nom d ’une gare fluviale (de forme semi-circulaire) creusée sous le règne de Louis XV pour accueillir le trafic de bacs destinés à assurer les transports des marchandises entre Paris et les villages limitrophes. A la veille de la révolution française, le Parlement décreta l ’abandon du chantier (qui resta visible jusqu ’au XIX siècle et laissa son nom au quartier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.