Pistol hospitalisé

 

 

La nuit a été calme (grâce aux injections de morphine) et à la présence calme et attentive de la Maîtresse allongée à ses côtés.

 

Mais dans la matinée,  la situation s ’est dégradée : les pattes antérieures et la vessie sont complètement paralysées. Appel au médecintraitant dès l ’ouverture du cabinet (comme recommandé par le véto intervenant de « Vétérinaires à Domicile »), mais le temps a paru bien long avant de recevoir une réponse laconique à nos appels et sans grand réconfort… 

 

L ’ombre de Sainte Rita, patronne des cas difficiles est apparue sous la forme d ’une voisine complaisante qui nous a indiqué une clinique ultramoderne située à deux pas de chez nous.

 

Nous avons immédiatement été reçus. Pistol a été admis dans cette clinique où sont programmées dès ce soir, une myélographie suivie de l ’intervention qui devrait améliorer la situation.

 

Nous croisons les doigts, en nous préparant à affronter le pire, tout en espérant de toutes nos forces, un dénouement favorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.