Pistol retrouve le monde aux Buttes-Chaumont -05/04/2011 18:22

 

 

 

    Samedi dernier, ma maîtresse à moi m ’a trouvé pâlot. Il a été décidé qu ’un changement de climat me ferait du bien. Alors, nous avons sorti la décapotable qui fend le vent et file plus loin que les limites de notre village,  plus prestement  que mes quatre pattes, (même si celles-ci ont pratiquement repris leur service normal), et  nous sommes allés respirer l ’air dans nos montagnes

Buttes-Chaumont - Pistol 1

En chemin, un peu enivré par le choc de retrouvailles tant espérées, tant attendues, j ’ai eu le sentiment, en m ’apercevant que je portais mon collier à l ’envers, qu ’au gré des tribulations qui ont affecté ma vie, au cours de ces derniers mois, je commençais à m ’ encroûter. Mettons ceci, si j ’en juge, sur le compte de l ’appréhension à la perspective de retrouver mon monde. 

Encore vulnérable , je redécouvre,  avec l ’étonnement émerveillé de mes premiers jours, mon univers…

Je me souviens : j ’y suis maintenant …

et l ’expérience acquise au fils des ans,  me permet désormais de le considérer de plus haut. 

 

Pistol-Buttes-Chaumont 2

Progressivement, ils me reviennent par bouffées, les souvenirs  : un univers  de douces violences, avec ses langages, ses codes, ses règles du « Tout-Ou-Rien »…

Je ne sais plus tout à fait où est ma place dans tout cela.

 Contre toute attente, le monde réel, perdu dans les oubliettes, m ’aborde, avec mille précautions, chargé de délicates prévenances  comme un ami qui vient aux nouvelles après un rude coup du sort, et vous étreint avec  bonheur

 

Pistol- Buttes-Chaumont

Par milliers, des sensations anciennes se rappellent simultanément à mon souvenir. Je m ’étire à leur rencontre. Il me faut tout réapprendre. Je reprends contact… Je deviens moi !

 

 

Buttes-Chaumont - Guignol

 

Cette pimpante guérite n ’est pas une niche. Elle appartient à un certain  Guignol qui a la redoutable réputation d ’avoir une tête  plus dure que la mienne. Autant laisser cela aux enfants…

 

Buttes-Chaumont - lampadaire

 Déterminé à me rapproprier mes réseaux, j ’ai escaladé avec pugnacité l ’herbe renaissante sur la face ensoleillée du coteau.

J ’ai voulu tester l ’inaltérabilité de toutes mes facultés, en tentant de viser très haut, le  réverbère qui fait office de confident. Mais à trop vouloir forcer ses talents, mon corps s ’est figé quelques longues secondes en équilibre instable avant de choir avec grâce sur son fondement, 

Il me faudra encore voir venir…

 

Restaurant la Puebla (Chez Julien) Buttes Chaumont

 

Mon retour dans le monde  s ’est déroulé dans la joie : j ’ai retrouvé les habitués de la montagne, qui suant et soufflant, foulent les allées sablonneuses des Buttes Chaumont,  exigeant la voie libre, tels des trains grande vitesse. Aujourd ’hui, ce sont eux qui se sont arrêtés sur mon passage, tandis que je courais avec empressement de gauche à droite, puis dans le sens inverse pour saluer les fleurs, flairer l ’herbe tendre, et me perdre sur la terre fraîche et odorante au pied d ’un massif. Les joggers se montraient bienveillants, encourageants : sur mon passage, j ’ai même entendu :

« Mais il est en pleine forme ! »

Les enfants qui pagaillaient dans leurs aires de jeux, abandonnant leur ballon, se sont précipités à ma rencontre, tandis que parti, à la conquête d ’une Belle, enchaînée à sa maîtresse, (laquelle toute entière occupée à capter des UV, prenait racine dans le gazon), je pris le parti d ’ignorer leurs appels.

 

 

Buttes-Chaumont

 A bord de mon coupé, je me laisse glisser avec une  voluptueuse lassitude, dans une allée bordée de camaïeux luminescents, sous la blancheur immaculée des confetti odorants qui constellent certains arbres. Le Soleil encore doux m ’a ouvert tout grand les bras avec tendresse et sollicitude, 

Le printemps à mon sens c ’est toujours une Grande Première

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.