Place Vendôme à Paris -18/05/2009

Le groupe de militants  « Justice pour les animaux » s ’est installé, mercredi dernier une grande partie de la matinée au n° 1 de la rue de la Paix. Le meeting sur place vient de prendre fin.La colonne vendôme et la Place sont toutes proches

 

 

Mes camarades  et moi même prenons la direction du Ministère de la Justice pour déposer notre pétition

 

 

Mission accomplie, nous nous séparons. Mais la magnifiscence du cadre dans laquelle notre action a pris place me retient  plus longtemps encore.La place Vendôme ressemble à un gigantesque coffret à bijoux

Louis XIV constatant une pénurie de bâtiments publics fit racheter au Duc de Vendôme son hôtel qu ’il fit raser et confia le projet à Mansart. Des dépenses importantes et la construction du Château de Versailles mirent un frein au chantier qui fut vendu à la Ville de Paris.

Le roi dut inaugurer la Place devant des façades vides. John Law et son papier monnaie en racheta une partie et amena une nuée de spéculateurs très heureux d ’acquérir de beaux hôtels qu ’ils aménagèrent, pour des sommes dérisoires. Ces « traitants » ou « maltotiers » mal considérés et jalousés, firent cependant travailler des artistes et artisans de goût.

Pendant la Révolution, la place fut  le théâtre de dérives en tous genres. Danton proclama la Première République en 1792 du haut d ’un balcon et la place, rebaptisée « Place des Piques » vit le défilé constant de révolutionnaires portant des têtes au bout de lances.

Napoléon Bonaparte remit de l ’ordre et fit ériger la colonne en utilisant des canons pris aux Autrichiens lors de la Bataille d ’Austerlitz.

Au XIX, les grandes familles s ’installent dans le luxe. la Première Guerre mondiale mit fin aux « années folles », (une bombe ennemie s ’abat sur le Ministère de la Justice) mais sitôt les hostilités terminées, la vie reprend son cours sur la Place Vendôme qui perpétuant sa réputation, reprend son train de vie


Boucheron fut le premier joaillier à s ’installer ici même. Il abrita la belle comtesse de Castiglione qui avait séduit tout Paris mais finit ses jours en solitaire, ne sortant que de nuit et se faisant monter ses repas à sa fenêtre par une corde.

 


Van Cleef et Arpels, depuis cent ans à l ’Hôtel de la Parabère

Mauboussin s ’installe après la deuxième guerre mondiale dans l ’Hôtel Fitz James


Nitot, orfèvre de l ’Empereur est repris par Chaumet qui partage, avec  le suisse Bréguet (horloger du roi Louis XVI et de la Marine) l ’Hôtel St James où mourut Chopin

 


La rue de Castiglione et de la Paix furent percées sous Napoléon III pour permettre l ’accès aux nouveaux quartiers


La place Vendôme est ainsi parcourue par une voie de circulation reliant la rue de Rivoli à l ’Opéra


Les grandes banques internationales prirent place et se rassemblèrent ici. Le Crédit Foncier (fondé par Napoléon III) qui occupe l ’Hôtel d ’Evreux est toujours propriétaire de la moitié de la place Vendôme.

 



La colonne Vendôme se présente comme une espèce de pièce montée inspirée de la colonne Trojane. Elle est construite sur les bases de la statue équestre de Louis XIV détruite au cours de la Révolution. Elle est bâtie en pierre de taille recouverte de plaques de bronze sparées par des cordons sur lesquels sont inscrites les légendes des scènes sculptées au-dessus.


Un escalier intérieur à vis mène à une galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.