Quelques nouvelles de nos invités -12/02/2012

 

 

Il arrive parfois qu ’on fasse, par inadvertance, alors qu ’au fil des jours on s ’efforçait  de remplir au mieux, confiant dans les lendemains, le rôle qui nous était imparti,  les frais d ’ un enchaînement de circonstances désastreux, en devenant subitement la victime collatérale de événements  dont on ne détient pas la clé.

Nous voila pris à brûle-pourpoint dans une spirale qui nous arrache avec une force violente a notre bonne volonté, pour nous précipiter dans une spirale qui nous projette aveuglement en enfer.

Mais inversement, il suffit parfois de presque rien, pour qu ’à la faveur d ’un imprévu aussi insigne que accidentel, le malheur s ’arrête, et que tout a coup, la destin qui s ’était trompé, revienne sur ses pas. Tout peut redemarrer de nouveau et basculer  doucement à l ’endroit :  les difficultés s ’aplanissent,  les tourments s ’estompent , tout redevient progressivement plus simple, plus limpide, et de nouveau…vivable.

 

 

P1060992

On ne connaissait que son nom…prédestiné, si l ’on en juge : René ; c ’était inscrit sur le carnet de santé dont on avait pris soin d ’ arracher les pages et qu ’on avait  collé en évidence sur la boite au fond de laquelle il se terrait dans l ’incompréhension du drame qui se jouait. Que se passait-il ? Allait-il mourir…Quand viendrait-on le chercher….

Trois jours et trois nuit durant, il se fit invisible, glisse dans des recoins insoupçonnés de la chambre qu ’on avait mis a sa disposition, perdant le boire et le manger, s ’efforçant d ’éviter tout contact, refusant toutes  les  distinctions très spéciales que lui valait sa condition d ’invité, offertes en abondance, et que ses congénères du foyer se prenaient a lui envier…

Le quatrième jour, le vétérinaire reçut une bonne nouvelle : René avait, comme je le soupçonnais, fait l ’objet de la vindicte d ’un amoureux éconduit qui profitant de l ’absence de sa dulcinée avait cru le moment venu de réaliser son cruel dessin.

La jeune dame meurtrie au plus profond d ’elle même finit par dérouler le fil de l ’énigme qui la conduisit chez le praticien lequel favorisa avec coeur, les retrouvailles.

L ’histoire de René se termine bien ; sa maîtresse retiendra sa vie durant esperons cette l ’obligation legale, une precaution elementaire qui est de faire identifier nos sujets.

 

 

 

 

P1070095-copie-1

Bouboule qui depuis la veille en début d ’après midi était reste la nuit durant sur le qui-vive dans les sous-sols glaces du supermarché encourrait la funeste perspective  d ’être écroue, alors qu ’il n ’avait commis aucun forfait.

Il dormit la journée durant.

Alors qu ’il se tirait doucement du sommeil, son propriétaire en émoi, vint frapper a notre porte. En déplacement, il avait confie Bouboule a sa fille…qui l ’avait oublie !

L ’histoire aurait pu mal finir. Est-il raisonnable de laisser son ami a la merci d ’une rafle dont les gestionnaires de l ’établissement ne pourraient être tenus pour responsables ?

 

Photo 6802

…et maintenant, autre chose :

 

P1070061

 

On vient de nous confier deux âmes en peine…

Ils se prénomment Athos et Iris, sont frères et soeurs indissociables ; ils ne se quittent jamais, l ’un devant l ’autre, le protégeant. Ils se ressemblent tellement qu ’on ne parvient pas encore a  les distinguer l ’un de l ’autre. L ’un bouge, l ’autre pas, L ’un ronronne parfois, l ’autre pas…

Ils viennent d ’être arraches a leur palais ou il y a sept ans, ils sont nes et ont grandi dans le tendre giron de leur maîtresse toute puissante, protectrice adorée.

Un jour, la maîtresse a été poussée hors du monde. Son  heure n ’était pas venue ; pourtant un crabe en décida autrement. En franchissant la grande porte, ses yeux se sont voiles de désarroi. Qu ’allaient devenir ses doux compagnons de route …

 

 

P1070123

 

Nous leur avons ouvert la porte et leur avons offert temporairement le gîte et le couvert. Ils ont pour l ’instant présent trouve refuge dans la penderie…

Les gamelles se vident, mais le poil reste bien triste. On peut, de temps a autre apercevoir,  a la dérobée,  une oreille, un bout de queue, pas grand chose en somme, pour le moment…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.