Retour aux Buttes-Chaumont

L ’hiver baisse les armes, et le soleil qui parvient de temps a autre a se frayer un passage a travers l ’ épaisse    grisaille qui depuis des mois décapite la cime des immeubles, parvient peu a peu a donner forme a des nuages peu délimités dont il dessine les contours de feu, tandis que des flaques de pluie    résiduelles rehaussent les contrastes éclatants d ’argent et de bleu.

19 novembre 2011 025

Pistol s ’est senti d ’humeur printanière et quelques répétitions dans le    périmètre sécurise du pâté de maison ont suffit a lui infuser un regain énergie suffisant pour saluer les allées encore  en demi sommeil d ’une nature qui ne s ’endort jamais tout a fait aux    Buttes-Chaumont

19 novembre 2011 020

Nous avons suivi le trace de la rue de la Marre interrompue par les voies, désormais libres de tout    contrainte, qui portaient autrefois les rames de la Petite Ceinture. Le chemin de fer est  enjambe avec les précautions d ’usage, par un pont métallique en dos d ’âne, peint en blanc…

A peine parvenus dans les allées ondulées du parc des Buttes-Chaumont, l ’un des rares endroits    ou les chiens  soient encore tolérés, nous nous approchons avec l ’ enthousiasme d ’un enfant qui découvre un mécano, d ’une structure métallique qui souligne toujours, le trace de la même     petite ceinture. Nous nous engageons avec plaisir sous les arcs et treillis bleutes qui se marient et s ’intègrent parfaitement au paysage.

Industrialisation nouvelle, besoin d ’espace, Napoléon III  exprime son souhait d ’oxygéner Paris et ordonne la mise    en valeur et la création d ’espaces verts. Sous la conduite de l ’ingénieur Alphand, les Bois de Boulogne et de    Vincennes sont réaménagés. Il en est de même en ce qui concerne les terres infertiles des buttes Chaumont, anciennes carrières de    gypse en voie d ’abandon, qui servaient de refuges aux délinquants, et dont la triste réputation était indissociablement liée a l ’existence d ’un gibet    jusqu ’a la veille de la Révolution

 

19 novembre 2011 022

Les allées révèlent a la faveur de leurs boucles des indices, qui entretiennent  la curiosité    du promeneur.

Fils de meunier, Clovis Hugues fit ses études de sciences humaines a    Saint Didier dans le Vaucluse, ou il se découvrit une vocation littéraire… Il s ’engagea bientôt dans le mouvement insurrectionnel des    Communards de Marseille, en mars 1871 et résista aux Versaillais de Thiers jusqu ’en avril ou les Communards se heurtèrent a la répression versaillaise, sur le site de     notre Dame de la Garde, dit ‘La Bonne Mère ».

Clovis Hugues fut acquitte peu après par la Cour    d ’Assises d ’Aix en Provence, et devi\nt en 1881 le premier député, représentant du parti ouvrier. Il se maria a    Jeanne Royannez, sculpteur, et elle même fille d ’un ancien « Quarante-huitard ». Le couple monta a Paris, s ’installa a    Monmartre, a l ’angle de la rue Norvins et de la rue Girardon, ou il se lia d ’amitié avec    Renoir. Clovis Hugues, élu député de Paris y termina ses jours, non sans s ’être oppose aux expropriations des    familles modestes, victimes de l ’édification du Sacre Coeur.

Des bustes le représentant édifiés par son épouse rendent hommage a sa mémoire, en plusieurs endroits, dont le Parc de    Sceaux et les Buttes-Chaumont, mais aussi a Emrbuns ou il repose.

 

 

19 novembre 2011 026

Plus loin, s ’ouvre un décor bucolique qu ’on dirait peint par petites touches en demi-teintes, et    dans l ’arrière plan, la vie rappelle qu ’elle n ’est pas un leurre

 

19 novembre 2011 027

La balade nous transporte selon un rythme qui semble couler de source, et les pas nous paraissent    légers, alors que s ’annonce au milieu du lac, la silhouette engageante d ’un pont suspendu qui mène de la rive au belvédère lequel coiffe le parc de 25 hectares, minaret de populations d ’oiseaux    d ’appartenances diverses.

19 novembre 2011 029

Le pont, un moment interdit pour cause de rénovations, est maintenant accessible. Les sous-sols de    gypse donnaient des signes d ’éboulements qui fissuraient la chaussée, provoquant des ruptures de canalisation. On a securise les sols, on va veiller au D ’autres travaux sont envisages en 2013.    Pour le moment nous nous engouffrons avec un plaisir retrouve, aspire par un tapis de planches qui commence entre deux monticules de rochers artificiels. suspendu a hauteur peu levée     entre terre et ciel a rouvert

19 novembre 2011 031

Pistol qui vient de terminer une partie prolongee d ’attaques et    d ’esquives ludiaues (sans intention maligne aucune) avec des congneres que le hasard de la promenade  lui a    permi de rencontrer, prend un peu de repos. Les mouvements perceptibles du tablier du pont, que le vent leger agite comme une balancelle ne    suscite en lui aucune inquietude. Il contemple avec serenite l ’eau qui en contrebas    s ’ecoule etrangement  calme et silencieuse

19 novembre 2011 032

Le pont semble un radeau qui glisse imperceptiblement sur les eaux clementes ou s ’inscrit la    serenite et l ’espoir d ’une nature convalescente

19 novembre 2011 034

Les oiseaux arrivent par milier reprendre leurs quartiers de printemps     et elisent domocile ici et la. Les bourgeons encore minusule et fermes comme des poings n ’apparaissent que    sous l ’oeil du promeneur attentif

19 novembre 2011 035

Le belvedere offre dans l ’intervale de ses    pilier neo romain  un panorama de Paris qui recompense  genereusement une monte par des sentiers plus    escarpes ou des rampes de fausses branches autant de coquetteries cheres aus jardins a l ’anglaise ou on se    plaisit a se perdre pour mieux se retrouver, a se tromper pour se laisser tansporter par l ’imagination dans un ailleurs tout    proche.

 

19 novembre 2011 036

Il faut bien que  Les limites de la fantaisie soient circonscrites.    L ’ordre et la loi sont embusques  derrière les grilles, Voici la mairie du XIX et le commissariat de police est tout proche

19 novembre 2011 037

Le crépuscule s ’annonce,et les aiguilles qui trottent imperceptiblement sur le cadran de l ’horloge de la    fondation Rotschild  sont la pour le confirmer et nous pousser doucement hors des grilles.

Le parc va bientôt reprendre  de nouveau ses horaires  d ’été qui favoriseront    les plaisirs de pique-niques entre amis, et les soirées ou des musiciens anonymes s ’installeront au détour des chemins et nous offriront, sans rien attendre en retour,    le déchaînement primesautier de leurs rythmes ou l ’émotion de leurs mélodies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.