Rue de Crimée – Canal Saint-Martin

 

 

 

03/06/2009 

Nous venons d ’atteindre l ’extrêmité ombragée du Quai de Loire et le bout du bassin. Deux ponts très étranges piqués de quatre « antennes paraboliques » à leur extrêmité s ’annoncent. Le Pont Levant, dernier du genre à Paris et   la Passerellle de Flandre marquent une frontière : ici finit la Bassin de la Villette, là commence le Canal de l ’Ourcq

 


Des immeubles qui paraissent partiellement  habités seulement me laissent songeuse.


Quelle sera la destinée des uns ou des autres ? Les « Bobos » atteignent les « limites de Paris ». Où sont passés les natifs du quartier ?


Il me faut contourner cette bâtisse pour atteindre la rue de Crimée et les deux ponts

 



Il est plus de dix-neuf heures. Depuis un moment déjà le traffic fluvial a cessé pour la journée, et les poulies se sont mises en roue libre. Le pont levant ne se lèvera que demain après le lever du soleil en suivant toujours le même rituel : flash rouge du feu tricolore, arrêt des voitures sur la berge nord. Petite sonnette insistante « ding-ding-ding-ding-ding ». Les barrières tombent à chaque extrêmité.. Plus personne ne bouge. Quelques badauds se postent bien en évidence, yeux écarquillés, sourires aux anges.  Le pont levant s ’élève lentement à hauteur de la passerelle sur laquelle sont juchés les promeneurs  plus prudents, ou pressés de rejoindre l ’autre rive. Le bateau passe, retour de tout le monde sur terre …


Construites au cours des années 1850, ces deux bâtisses, les « Magasins Généraux » placées de part et d ’autre de la passerelle de Flandre,  referment le Bassin. Elles  servaient à entreposer grain et farine. Elles tombèrent en dissuétude avec le déclin des activités du site et furent transformés en ateliers d ’artistes dans les années soixante-dix..

Dans les années quatre-vingt dix, l ’entrepôt du Quai de Loire  fut évacué  pour des raisons de sécurité. Aujourd ’hui, une fonction nouvelle, de résidence universitaire, vient de lui être assignée


L ’entrepôt qui lui fait face, situé Quai de Seine, ravagé par un incendie en 1990, vient heureusement d ’être reconstruit.


Je viens de traverser avec émotion la passerelle de Flandre, et esquisse quelques pas en arrière pour saluer le Pont Levant, dernier du genre à Paris, cordon ombilical de la longiligne et modeste rue de Crimée. Portera-t-elle encore longtemps son vrai visage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.