Rue de la Pompe -19/10/2009


Était-ce déjà l ’hiver, en novembre dernier ?

La rue de la Pompe commence exactement entre la Chaussée de la Muette et la rue de Passy, là où ne porte délimitait distinctement les limites du village de Passy et celles de Paris. La rue de la Pompe traverse l ’avenue Henri Martin, à la hauteur de la mairie, puis la très chic avenue Victor Hugo, et se jette après un  parcours d ’un kilomètre et demi, en bas de l ’avenue Foch, non loin de la porte Maillot.

 

La rue de la Pompe est une longue rue résidentielle, l ’une des plus longue de l ’arrondissement. On en retrouve trace sur le plan de Roussel en 1730  sous le nom et la forme d ’un humble « Vieux Chemin » où une pompe approvisionnait en eau le château de la Muette.

Ici, on ne se déplace qu ’en voiture : tenter de garer  rue de la Pompe relève de la gageure… L ’un des trottoirs qui longent  cette portion de rue   est occupé sur quelques cinq-cents mètres,  par un pan d ’enceinte du  lycée Janson de Sailly… 

… une « colline inspirée »  où « souffl(èrent) des esprits »  aussi multiples et variées …qu ’au Père Lachaise, comptant notamment :  Robert Badinter, Sacha Guitry, Jean-Louis Borloo, Pierre Brossolette, Pierre Daninos, Philippe Noiret, Roger Chastel, Carla Bruni, Paul Vaillant-Couturier, Michel Déon, Jean Gabin, Valéry Giscard d ’Estaing, Julien Green,Laurent Fabius, Claude, Levy-Strauss, Michel Pollac, Richard Antony, Arnaud Lagardère, Maurice Merleau-Ponty,
Vincent Bolloré…
 pour n ’en citer que quelques uns !

Le lycée a été institué en représailles par un certain Alexandre Janson de Sailly,  riche avocat parisien, contre les infidélités de son épouse. Celui-ci s’empressa de la déshériter et de faire don de son patrimoine à l ’Etat. L ’établissement fut inauguré par Jules Ferry, en présence de Victor Hugo en 1884. Les bâtiments ont été conçus par l ’architecte Charles Laisné. Selon la volonté du défunt, ce centre d ’éducation sélect
n ’ était ouvert qu ’aux garçons. !

Les portes sont elles destinées à être ouvertes ou fermées ?

L ’herbe est-elle plus verte ?


Les frimas arrivent, les feuilles jaunissent, les vignes produisent leur vin : c ’est l ’automne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.