Rue des Cinq Diamants -21/07/2011

 

 

La voie pavée, cahotante, hors du temps, ne semble pas devoir suivre un itinéraire précis ; elle se contente de butiner langoureusement l ’instant présent,  tout en gardant ça et là trace d ’un passé rustique et laborieux. Cinq Diamants ! le nom renvoie l ’image mentale d ’un précieux minerai pur et rayonnant, extirpé des tréfonds de la terre par la violence de volcans en colère.

 

 

Rue des Cinq Diamants- porte d'entrée

 

La beauté  ne s’embarrasse pas d’emphase : douce intimité d ’une porte toute simple, isolée du monde par un rideau de dentelle feuillu où s ’introduisent par intermittence, tels des lutins, des éclats de soleil qui prennent à peine le temps d ’ esquisser quelques pas de danse, avant de disparaître.

 

Mystic - Il fait un temps de chienne - Butte aux Cailles

Retenues dans leurs foyers. Les chiennes sont sous pression.

Pistol mélancolique et inoccupé se morfond derrière les vitres, en scrutant  le ciel, dans l ’espoir de voir apparaître un signe annonciateur de « reprise ».

 

 

Rue des Cinq Diamants- vue d'ensemble

La faveur d ’une éclaircie céleste lui a été accordée : il nous tardait de partir à la recherche de cinq diamants…

A l ’aune de la voie sacrée  qui mène de nos jours aux temples des réjouissances, un hôtel se niche  dans une touffe de feuilles  entre ciel et terre …

 

Restaurant chez les filles - Cinq Diamants

Boire, manger, dormir, chanter !

 

RThéâtre des Cinq Diamants

A peine engagés dans la rue, , nous longeons une façade grise un peu anachronique, que la sobriété serait parvenue à rendre invisible, si le paysage alentour ne venait se réfléchir sur sa verrière transparente …comme un diamant

En 2008, le nouveau Théâtre des Cinq Diamants naissait sur les fondations d ’un atelier bouillonnant d ’activités dès les années 1930 : c ’était là où s ’essayaient les girls des Folies Bergères en répétition et, dans un autre domaine d ’activités, le boxer Marcel Cerdan en personne..

 

cinqdiam

 

(photo empruntée au fonds documentaire de Georges Bernard Faget, un  Montmartois de coeur, apprécié dans les domaines de la peinture et du théâtre. http://www.faget-benard.com/bio/brieux.html)

 

En 1975, l ’atelier devient officiellement un théâtre : La Compagnie  Catherine Brieux s ’y produit au cours des années 1990

Arrivent les années 2000 : la structure en pans de bois de l ’ancien atelier, jugée dangereuse doit être démolie…

 

Hôtel du Commerce - rue des Cinq Diamants

 

Un village n ’en serait pas un, sans son Café du Commerce : accueil chaleureux, bons plats traditionnels de « chez nous » et d ’ailleurs… Chacun se sent chez soi et les prix sont tout doux.

 

rue des Cinq Diamants- L'accordéoniste de Jef Aérosol

Sur chaque trottoir, s ’échappant des cafés,  « la musique adoucit les murs » (Jeff Aérosol, Lézarts de la Bièvre)…

mais suscite  l ’humeur mutine de certains riverains chagrins.

Le soir de la Fête de la Musique,  bars, cafés, et restaurants ont obstinément fermé leurs portes et leurs rideaux. De même  « chez Gladines », l ’un des restaurant les plus en vue de la Butte, qui ce soir là affichait ostensiblement sa colère contre un arrêté  préfectoral qui viserait  à interdire le service des alcools en terrasse à partir de 17 heures ! Prendre l ’apéritif en terrasse en attendant qu ’une table se libère est une tradition au village..

Il est vivement suggéré aux riverains trouble-fête qui ont investi les charmantes demeures alentour, dans l ’espoir d ’y réaliser de juteux placements, de ne pas s ’acharner à tuer un quartier où il faisait bon vivre, et d ’aller élire domicile dans un coin où dorment paisiblement les pères tranquilles.

 

céramique près de l'associationd es amis de la Commune -

Nous avons dépassé le pas de porte d ’une société d ’édition, et n ’osons perturber la marche d ’une concertation qui se tient dans la boutique d ’un libraire, où les fidèles de l ’association des  » Amis de la Commune » se sont réunis.

 

 

Hôtel Jonas - angle rue Jonas - rue des Cinq Diam-copie-1

A l ’angle de la rue du prophète Jonas, un hôtel de caractère, point de rencontres de talents artistiques …

Nous nous trouvons déjà à une altitude de 109 mètres au-dessus du niveau du Boulevard Auguste Bianqui.

Si la Butte, un ancien quartier de chiffonniers et d ’artisans a pu conserver sa physionomie campagnarde, elle doit doit la grâce qui lui a été accordée à sa configuration : elle repose sur des carrières de gypse qui n ’auraient jamais supporté le poids des grands ensembles contemporains.

 

Fresque murale - Artiste ouvrier.

Sur le côté opposé de la rue Jonas qui fait angle, une empreinte fantasmagorique, celle d ’un « pochoiriste » qui au fil des années 2000 a gagné une notoriété internationale.

 

 

Les Cinq Diamants persistent à se dérober à notre vue, à notre entendement : ils sont entrés dans la légende…

Mais il est permis d ’imaginer que se tenait dans la rue une échoppe, où un diamantaire exerçait ses talents avec amour.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.