Un Carrousel dans les Jardins du Trocadéro -27/03/2009

Cerise sur le gâteau, chapeau pointu, étincelant ; cela tourne, la musique: c ’est magique ! On ne peut s’empêcher  de faire « Oh ! »

 

°°°

°°°

°°°

Des détails auxquels enfant,  trop fébrile de gagner la place convoitée, trop ensevelie dans le rêve, je ne prêtais pas vraiment attention

 

°°°

Une gondole vénitienne, rappel évocateur des origines méridionales des fêtes foraines

 

°°°


Chevaux de bois multicolores : mes « dadas »

Un Carrousel se distingue d ’un simple manège par des plates-formes en espalier et la présence d ’une galerie desservie par un imposant escalier comme celui-ci.

°°°
Pas de « véritable carrousel » sans son orgue

°°°

Décoration intérieure du chapiteau ! le rouge du moulin surtout exerce une attraction inévitable chez l ’enfant qui reste en nous

°°°
Ces rosaces début du (vingtième) siècle, aux couleurs tendres comme des bonbons participent à la magie

°°°
D ’un conte pour enfant on doit toujours tirer une « morale … Sans avoir l ’air d ’y toucher, une fête foraine est une leçon de vie : premiers pas vers l ’indépendance, comment se perdre, comment se retrouver, évoluer, monter puis redescendre,  Et ces leçons, comme toute chose, ont un prix.

°°°
Pour s ’étourdir un peu avant de repartir

Photo 1331

On retrouve un réplique du Carrousel  sur la rive gauche de la Seine,  de l ’autre côté du Pont d ’Iéna, au pied de la Tout Eiffel.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.