Vandalisme : un décor s ’effondre

 

 

04/07/2009

Quel bonheur de trouver sur notre chemin quotidien,  des surprises qui tombent du ciel, comme celle- ci ! Elles délivrent au passant préoccupé, chagriné ou tout simplement  pressé, un message d ’espoir par temps gris, ou célèbrent par beau temps,  une célébration de la vie inscrite  sur fond bleu immaculé !


Des fleurs et bien plus encore …


Je chérisSAIS ce petit commerce blotti au milieu de l ’ îlot d ’ immeubles bétonnés de la ville de Paris qui s ’est emparé du quartier. Une dame venue d ’ailleurs y avait apporté ses fleurs, produits biologiques, objets colorées venus d ’ailleurs, sa magie, mais surtout son sourire. Elle ne manquait jamais de répondre aux saluts que nous lui adressions spontanément. Parfois, nous ne pouvions résister à l ’attraction de découvertes lointaines… et franchissions la porte qui donnait accès à des découvertes colorées, parfumées et lointaines.

Seulement, voilà qu ’un jour


La consternation s ’est emparée de moi, en réalisant la fermeture prochaine de ce havre de paix. La mort dans l ’âme j ’ai en effet  appris que ce petit morceau de paradis allait  fermer ses portes.
J ’apprends qu ’ au cours l ’hiver, la chaleureuse tenancière a été victime d ’une effraction musclée de la part de petits caïds du quartier et que,  souffrant de traumatismes craniens et d ’un nombre impressionnant de points de suture, la dame a abandonné toute foi à poursuivre ses activités dans des contrées résolument hostiles

Les  caïds des quartiers HLM pourront ils encore longtemps  se plaindre de ne pouvoir échapper aux ghettos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.